Friburg en Brisgau, l'une des premières éco-villes

Campings Développement durable
Energie Solaire
Tri sélectif
Politique cyclable Quartier Vauban bibliographie

Repères

Friburg en Brisgau compte 220 000 habitants sur 153 km², soit une densité de 1435 habitants/km² inférieure à celle de LMCU (Lille Métropole Communauté Urbaine) qui a une densité de 1785 hab./km².

Friburg en Brisgau, première écoville ?


On peut lire sur les flancs du tramway : "Changer d'ère-l'énergie régionale est efficace

C'est en tout cas l'impression qui se dégageait dans l'émission Terre à Terre (France Culture) du samedi 18 mars 2006 consacrée à un reportage sur Fribourg en Brisgau (Freiburg im Breisgau)
Après l'écoconstruction, ce reportage était en tout cas l'occasion, grâce aux commentaires de deux membres de l'agence de voyage Freibourg Futour spécialisée dans l'écotourisme ; Jürgen Hartwig et Hans-Georg Herr, d'observer une révolution écologique à grande échelle dans cette ville allemande de 218 000 habitants (1) située à un peu plus de 50 km de la ville française de Colmar.
Cette évolution s'est faite grâce à une approche pragmatique, pratique et plurielle du développement durable, très éloignée de l'approche technocratique française marquée, entre autres, par la culture du tout nucléaire centralisé.

La mutation écologique de Friburg (210 000 habitants sur 150 km²) a commencé dès les années 1970 sous l'impulsion des verts allemands dont cette ville constitue un fief. Le maire de Freiburg élu en 2002, Dieter Salomon est d'ailleurs un vert allemand.
La politique des transports a commencé avec la piétonnisation de l'ensemble du centre ville, la mise en zone 30 du reste de la ville et la création de pistes cyclables.

1 : population arrondie au millier selon les statistiques figurant sur le site de la ville de Freiburg

Développement durable

Energies renouvelables

Energie solaire

La partie bleue des deux immeubles verticaux est constituée de panneaux photovoltaïques.
Selon Hans-Georg Herr, même si l'efficacité énergétique de ces panneaux photovoltaïques n'est pas optimale étant donné leur position verticale, elle contribue à assurer l'image de ville verte de Freiburg en Brisgau.
Toujours selon H.G. Herr, le photovoltaïque fournissait en 2006 0,8% de l'électricité consommée par la ville avec une capacité photovoltaïque de 31,3 watt par habitant.
Or, l'ensoleillement de Freiburg est relativement modeste : 1740h par an contre 2700 en moyenne dans l'arc méditerranéen français (1) et à peine plus que dans le Nord-Pas de Calais : 1600 heures à Lille (2).

 

2 vues des panneaux photovoltaïques sur le Mobile
Le 14/08/07, vers 14h, soit en milieu de journée, les panneaux photovoltaïques avaient fourni 6 kwh. (1)

 

En plus des panneaux photovoltaïques, le balcon du Mobile est muni de tubes producteurs d'eau chaude solaire visibles sur la photo ci-dessus.

1 : Source : article "Fribourg, la citadelle écologique" de Thomas Calinon dans le quotidien Libération du 21 mai 2006 paru dans le dossier "Vive le pétrole cher".
2 : Source : le climat du Nord-Pas-de-Calais sur le site du Pôle Universitaire Nord-Pas-de Calais
3 : A titre indicatif, si on suppose un ensoleillement constant au cours de la journée et de l'année équivalent à celui de la journée du 14 août 2007, le panneau photovoltaïque du Mobiel peut fournir au cours d'une année 4380 kwh, soit l'équivalent de plus de 60% de la consommation énergétique d'un appartement de 100 m² respectant la norme basse consommation énergétique (70 kwh/m²/an) imposée par la loi allemande en 2001 pour toute nouvelle construction.

L'une des réalisations photovoltaïques les plus remarquables est indéniablement la centrale solaire Photovoltaik-kraftwerk) qui recouvre les tribunes nord du Badenova-Stadion, le stade de la ville d'une capacité de 25 000 places sis 193 Schwarzwaldstraße. Cette centrale solaire d'une puissance annuelle de 146 000 kwh avait déjà fourni 1,3 million de kwh en 2007.

Autre réalisation solaire : panneaux photovoltaïques sur le Katholisches Lehrlingsheim, Karthaüserstrasse

Cet usage du solaire tend à se banaliser : comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, le toit des sanitaires du camping Tunisee est recouvert de panneaux producteurs d'eau chaude solaire.

Tri sélectif





POLITIQUE INCITATIVE

Politique de mobilité

Freiburg
  marche à pied vélo  Transports en commun véhicule motorisé
2001 24 % 28 % 18 % 30 %

Politique cyclable

budget jalonnement stationnement velostation linéaire  

Budget Vélo

2,5 millions d'euros d'investissements annuels pour la politique cyclable, soit pratiquement 12 € par an et par habitant. On est donc bien au delà du minimum de 5€/an/hab. correspondant au budget minimal pour une véritable politique cyclable.

Jalonnement

Un jalonnement (Schidlung) a vu son apparition en 2004

Stationnement vélo

Selon les informations figurant sur la carte cyclable de Freiburg, pas moins de 6000 places de stationnement vélo existent rien que dans le coeur historique de la ville (Innenstadt) qui a une superficie de moins d'1,5 km². On peut y rajouter les 1000 places de stationnement payantes du Mobile.
On a donc pas moins de 32 places de stationnement vélo pour 1000 habitants rien que dans l'hypercentre, soit plus que la meilleure ville française pour ce critère, Annecy qui compte 28 places vélo/1000 hab. (2).

2 : Source : Enquête "Le palmarès des villes vertes" paru dans l'Express n°2728 du 16 octobre 2003 dont un extrait figure sur ce site.

Arceau type de Freiburg

On remarquera la présence d'au moins 4 soudures sur ces arceaux vélo ainsi que l'absence de peinture. Comme à Anvers, le côté fonctionnel a ainsi été privilégié au détriment de l'esthétique.
Ce modèle s'apparente fortement au modèle classic de type A du fabricant allemand Josta (voir rubrique Parking du site de ce constructeur).

Immeubles collectifs

On remarquera que le rez de chaussée de l'immeuble (photo de gauche) est réservé aux deux-roues et non aux voitures contrairement à ce qui se passe en France, les voitures étant reléguées dans la cour.
On a également devant l'entrée de ce même immeuble, un stationnement vélo avec arceaux s'il vous plaît.

Commerces

Intermodalité train+vélo : la vélostation

cliquez sur le logo pour accéder au site de Mobile

Une intermodalité forte avec le vélo : la gare centrale de Freiburg comporte un garage à vélo couvert et gardé de 1000 places, le MOBILE qui a été inauguré en 1999 et dont le coût est de 2 millions d'euros. Le financement municipal de ce garage a été en partie assuré par les recettes du stationnement

Une véritable centrale de la mobilité douce à grande échelle

Le MOBILE assure en effet le gardiennage des vélos 20h/24 de 5h30 du matin jusqu'à 1h30 soit du premier au dernier train et comporte, en plus des range-vélos, des casiers pour les affaires personnellles.
tarifs en 2007 :

  • 0,5 € pour un stationnement de courte durée
  • 0,75 € pour un stationnement d'une journée
  • 7,50 € pour un mois
  • 75 € pour une année
  • 100 € pour une année avec place personnelle
  • 150 € pour une année avec place personnelle à proximité des caisses, entretien hivernal du vélo et lavage du vélo

Mais le MOBILE accueille en outre de nombreuses associations actives dans la mobilité douce dont

  • une centrale de car-sharing ou voiture partagée
  • un café vélo
  • un espace de vente, location et réparation des vélos tenu par un vélociste spécialisé
  • des services de livraisons et tous autres services à vélo
  • Ci-contre, un vélo très spécial garé au Mobile


Les 1000 vélos sont stockés sur trois anneaux concentriques de deux étages chacun.

Détail sur le range vélo du second étage déployé. Les porte-vélo sont légèrement décalés en hauteur afin d'accroître la densité de stationnement.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter en allemand le site internet du Mobile, http://www.mobile-freiburg.de/

Les environs de la gare centrale sont également dotés d'un stationnement vélo gratuit : photo ci-dessous avec, en arrière plan, la salle de concert (Konzerthaus) de Freiburg, édifice de l'architecte berlinois né en 1942 Dietrich Bangert, inauguré en 1996.

Voies cyclables

Le réseau cyclable est passé de moins de 30 km dans les années 1970 à 420 km en 2005, soit 2 000 mètres pour 1000 habitants ou 2800 mètres par km², qui se décomposent de la façon suivante :

  • 160 km de pistes cyclables ;
  • 115 km de chemins indépendants ;
  • 115 km de rues calmes.

passerelle réservée aux cyclistes (Fahrradstraße) et aux piétons à proximité de la gare centrale (Hauptbahnhof) et permettant de se rendre, entre autres, au Mobile dont on aperçoit le panneau photovoltaïque sur la droite de la photo.

Non seulement, Freiburg limite l'extension, à la périphérie de la ville, des zones commerciales qui constituent des générateurs de circulation automobile.
Mais encore, contrairement à la France où piétons et cyclistes ont été oubliés dans l'accès à ces zones commerciales ou industrielles (1), on remarquera que celles-ci sont aussi accessibles tant par les transports collectifs que par les modes doux : Certes, face à IKEA distant d'environ 4 km de l'hypercentre-ville (Innenstadt), on a, pour chaque sens, deux voies de circulation automobile, une zone de stationnement latéral mais aussi un cheminement piétonnier et une piste cyclable qui ont chacun une largeur confortable de 160 cm, évitant ainsi tout conflit entre les modes doux.

1 : Pour prendre un exemple local au Douaisis, alors que la zone commerciale du Luc à Dechy vient d'être créée, celle-ci ne comprend aucun aménagement tant piétonnier que cycliste alors que nos chers élus se sont payés un voyage d'étude à Freiburg!


Hermann Mitsch Straße

Le résau cyclable représente pratiquement les deux tiers de l'ensemble du réseau routier dont la longueur totale est de 650 km. Freiburg compte ainsi 2 fois plus de voies cyclables que la ville française la plus en pointe pour ce type d'aménagement, La Rochelle (1100 m pour 1000 habitants). Autre comparaison peu flatteuse pour la France, PARIS, pourtant 10 fois plus peuplée (2,125 millions d'habitants en 1999 selon l'INSEE), ne compte que 300 km de voies cyclables et se fixe comme objectif d'atteindre 500 km en 2010 ! (1)
La ville a édité une carte des itinéraires cyclables que l'on peut se procurer au prix de 2,50€ à l'Office du Tourisme ou au Mobile. Cette carte au 1/20 000° recouvre une superficie d'environ 230 km² et comporte le nom des principaux axes et le nom de quelques autres rues. Cette carte est un auxiliaire incontournable du voyageur cycliste.

Dreisam

La rivière qui traverse Freiburg, la Dreisam est équipée de pistes cyclables en enrobé (et non en sable stabilisé comme cela se rencontre trop souvent en France) tant en aval (photo ci-dessus) qu'en amont où l'on trouve également des véloroutes.
L'escalier ci-dessus est aussi muni d'une goulotte permettant de descendre plus aisément son vélo. La petite fille que l'on aperçoit en haut de l'escalier a cependant eu quelques difficultés étant donné la pente relativement raide et a fait appel à l'aide de son père

Transports en commun

Une politique attractive de développement des transports en commun avec un abonnement « regio » instauré en 1984, la "carte mensuelle d'environnement" qui permet d'emprunter un réseau de 2400 km de transports en commun (train, tram, bus) s'étendant sur 3000 km² (soit plus de la moitié de la superficie du département du Nord en France qui est de 5743 km²) et dont le tarif était en 2001 de 360 € par an (ou 36 € par mois) !
L'instauration de cette carte a permis l'augmentation de 140% de la fréquentation des transports publics entre 1983 et 1995 et a vu 18% des automobilistes se convertir aux transports en commun.
Le réseau tram dessert 60% de la population et 69% des emplois
La ligne menant à la forêt noire a vu son nombre de trains doubler, passant d'un train toutes les heures à un train toutes les demi-heures.

Politique de dissuasion

Cette politique porte ses fruits puisque Freiburg est l'une des rares villes qui ait su contenir la pression automobile tout en ayant vu un accroissement de la mobilité : le nombre de déplacements a cru de 40% entre 1976 et 1998. Pour les déplacements motorisés (hors marche à pied), la part des déplacements en voiture est passée de 60% en 1976 à 37% en 1998 tandis que les vélos et les transports publics représentent chacun 30% de part modale. Friburg s'enorgueillit ainsi de compter trois bicyclettes pour deux habitants.

Fréquentation des commerces du centre ville

Moins de 14% s'y rendent en voiture, 29% à vélo, 26% en TC et 31% à pied.

Des commerçants heureux !

Les trois quarts des commerçants seraient convaincus par la pertinence des mesures d'aménagement prises par le passé

Quartier Vauban : un quartier sans voiture

Le quartier Vauban situé à 3 km du centre de Friburg, est connu dans tous les milieux écologistes comme une réalisation exemplaire qui fait des émules. Ce quartier de 38 ha est une ancienne base militaire française libérée en 1992. La municipalité a lancé en 1996 une opération de renouvellement de ce quartier axée sur une démarche de développement durable. Ce quartier qui compte plus de 2200 logements (soit quasiment 58 logements à l'hectare), est dans sa quasi-totalité un quartier pratiquement sans voiture : sur 34 ha, les places de parking ou garage ne sont possibles que pour un quart des logements. Le prix d'une place de parking y est de 22 000 euros. De plus, les places de parking sont reléguées à la périphérie du quartier. Les ménages sans voiture y paient une contribution de 4000 € servant à acheter des terrains en réserve en vue d'un éventuel futur stationnement. Ainsi, le quartier Vauban ne compte que 85 voitures pour 1000 habitants alors que la ville de Friburg compte 458 voitures pour 1000 habitants (en France, on compte à peu près 580 voitures pour 1000 habitants).
La suppression du stationnement voiture a de nombreux avantages :

Est-il nécessaire de préciser que la grande majorité des logements répond aux normes HQE (haute qualité environnementale) et est même à énergie positive : ces bâtiments fournissent de l'énergie alors qu'habituellement, le résidentiel consomme de l'énergie. Rappelons, à titre indicatif, qu'un immeuble ancien consomme jusqu'à 300 kw.h/m² selon J.F. BLET, adjoint à l'Urbanisme à la Mairie de Paris et que le secteur résidentiel-tertiaire est le premier poste de dépense énergétique avec plus de 48% de la consommation finale d'énergie en 2000, selon Pierre RADANE en partie à cause du surdimensionnement du parc nucléaire français. Ce parc nucléaire pléthorique a en effet contribué au faible intérêt, en France, pour les économies d'énergie dans l'immobilier.

On trouve trois types d'habitation au quartier Vauban

cliquez sur le logo pour accéder au site de SUSI

Le collectif SUSI regroupe 260 adultes et 40 enfants. Il s'agit d'un collectif de travailleurs, d'artistes et de chômeurs qui revendique son affiliation à l'utopie des années 1970 : sur le site, la communauté d'idées avec le quartier Christiania de Copenhague au Danemark est revendiquée.

 

On trouve des vélos partout y compris comme matériau de récup pour fabriquer un balcon !

Un second quartier écologique devrait voir prochainement le jour, le quartier Riesefeld situé en bordure d'une réserve naturelle de 250 ha. Ce nouveau quartier devrait accueillir de 10 à 12 000 habitants et sera à 15 minutes en tramway du centre ville.

P.K.

En savoir plus

Vous pouvez télécharger sur le site du (Collectif strasbourgeois de Réappropriation de l'Espace Public) un document au format .pdf réalisé par Bertrand BARRERE en Octobre 2004 et intitulé :
"QUARTIER VAUBAN LABORATOIRE DE LA VILLE DURABLE"

Hébergement

Camping Tunisee

Seestraße
79108 Freiburg
Tél. : 0 76 65/22 49
Site internet : http://www.tunisee.de

Camping Hirzberg

99, Kartäuserstraße ; Freiburg

cliquez sur le logo pour accéder au site du camping

Le camping Hirzberg est au camping Tunisee ce qu'est le quartier Vauban à un quartier de ZUP ! Et pourtant, si vous êtes seul à vélo avec votre tente, vous paierez le même prix dans les deux campings pour une nuit (environ 9,50 €)
Bien que situé à 1,2 km de la vieille ville, on a l'impression de se retrouver en plein coeur de la campagne : le camping est entouré de prairies et est situé à la lisière de la forêt noire (Schwazwald).
De fait, c'est le point de ralliement de tous les bobos d'Europe et de nombreux cyclotouristes.
Etant donnée la taille réduite du camping (85 emplacements seulement), il est vivement conseillé de réserver à l'avance.

Sources d'information :