Propositions de Droit D'Vélo
pour le PDU du Douaisis

Sommaire

A vous de participer !!
entre le 18 mars 2002 et le 19 avril 2002 :
enquête d'utilité publique sur le Plan de Déplacement Urbains.

Nous vous invitons à participer à l'enquête d'utilité publique concernant le Plan de Déplacement Urbains qui est ouverte dans le périmètre du PDU (plan de déplacements urbains) du Douaisis jusqu'au 19 avril 2002.
Le dossier est consultable aux heures d'ouverture habituelles dans l'ensemble des 31 mairies des communes du périmètre du PDU : Aniche, Auberchicourt, Auby, Brebières, Bruille, Corbehem, Courchelettes, Cuincy, Dechy, Douai, Ecaillon, Emerchicourt, Erchin, Esquerchin, Flers, Guesnain, Lallaing, Lambres, Lauwin-Planque, Lewarde, Loffre, Masny, Monchecourt, Montigny, Pecquencourt, Raimbeaucourt, Roost-Warendin, Roucourt, Sin le Noble, Somain, Waziers, ainsi que dans les mairies annexes : mairie annexe Place de Meaux à Frais-Marais-Douai, château Treuffet Douai-Dorignies, centre médico-social rue Camille Guérin (Douai), mairie annexe du Faubourg de Paris (Douai), mairie annexe les Epis (Sin le Noble), et au STCD sis 395 Boulevard Pasteur à Guesnain.
Nous avions proposé que le dossier du PDU soit consultable dans des lieux plus conviviaux tels que les bibliothèques municipales mais cette proposition n'a malheureusement pas été retenue.
Vous pourrez déposer vos observations sur les registres ouverts à cet effet dans les lieux cités ci-dessus.
Vos observations pourront être aussi adressées par écrit à M. Jean Gesnot, Président de la Commission d'Enquête à l'adresse suivante : 395 Boulevard Pasteur, 59287 Guesnain.
Vous constaterez que les orientations du PDU reprennent la majeure partie des revendications de Droit D'Vélo mais certaines méritent d'être précisées.
Il est donc indispensable que vous demandiez des aménagements précis sur le territoire des communes que vous avez l'habitude de traverser à vélo. Nous vous conseillons d'envoyer une copie de votre requête au maire de votre commune et à Droit D'Vélo.
Pour ce faire, nous vous joignons la liste des mesures favorables au vélo. A vous de les reprendre en indiquant le nom des rues et celui des endroits concernés.

Retour au sommaire retour au sommaire

Préambule

Le diagnostic du PDU indique une part modale des 2 roues (ce qui inclut aussi les 2 roues motorisés!) estimée à 5% dans le périmètre concerné. En effet, faute de comptage manuel, on ne dispose que d'une évaluation plus ou moins élevée suivant son optimisme ou son militantisme. Le fait de se dire que l'on voit des vélos est d'ailleurs révélateur d'une quasi-disparition de ce mode de déplacement. Si l'on se réfère au Lycée Polyvalent Edmond Labbé qui est l'un des trop rares Lycées à posséder un garage à vélos digne de ce nom, on peut compter entre une quinzaine et 25 bicyclettes selon le temps, soit entre 1% et à peine 2% de la population scolaire. Les résultats obtenus sont encore plus alarmants au Collège Châtelet. On assiste donc à une forte dépréciation de l'image de la petite reine chez les jeunes qui sont les futurs adultes de demain, ce qui laisse mal augurer de l'avenir.
La raison la plus souvent invoquée à ce déclin du vélo, est le risque plus ou moins fantasmé lié à la circulation automobile. Or les études faites au niveau national démontrent que ce risque est surévalué (à peine deux fois plus important qu'un déplacement en voiture) parce que confondu avec celui des deux-roues motorisés qui est lui, par contre, dix fois plus important.
Or, 30% au moins des déplacements dans la zone du PDU ont une distance inférieure à 3 km, distance sur laquelle le vélo est, sans conteste, maillot jaune sans être un crack du cyclisme.
Le PDU est l'occasion unique d'inverser la tendance. Cela exige de la part des pouvoirs publics un engagement comparable à la défense du projet de TCSP (transport en commun en site propre) même si celui-ci est moins valorisant parce que plus discret. Et pourtant, en termes de part modale, ce pari peut être tout aussi, voire même plus payant que le TCSP.

Retour au sommaireretour au sommaire

Les propositions de Droit D'Vélo pour favoriser le vélo en ville

Programmation des travaux de voirie

Retour au sommaireretour au sommaire

Aménagement : Au nom de la loi …

L'article 20 de la loi sur l'air (LOI no 96-1236 du 30 décembre 1996 sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie) stipule qu' "à compter du 1er janvier 1998, à l'occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l'exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d'aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L'aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu'il existe."

Retour au sommaireretour au sommaire

Villes à vélo…

En termes d'aménagement, cela suppose lors de la création ou de la rénovation d'une voie urbaine, les mesures suivantes :

Retour au sommaireretour au sommaire

Stationnement

Retour au sommaireretour au sommaire

Complémentarité transport collectif + vélo

Limitation de l'automobile

Retour au sommaireretour au sommaire

Personnes à mobilité réduite

Les aménagements prévus pour l'accès des transports en commun (aménagement des quais, plate-formes surbaissées) aux personnes à mobilité réduite sont indispensables mais ne résoudront pas le problème des personnes à mobilité réduite isolées (personnes âgées, adultes handicapés,..) pour lesquelles les arrêts de T.C. sont trop éloignés. Un projet de type Taxitub dont les modalités restent à définir, doit être mis en place sur Douai.

Urbanisme

Incitation à l'usage du vélo

Retour au sommaireretour au sommaire

Création d'emploi

Communication, concertation

Retour au sommaireretour au sommaire