Circulation cycliste à Douai en 2006

Ce comptage de vélos a été suivi d'autres comptages en 2007, 2008 et 2009

Pont de Cambrai Pont d'Esquerchin Pont de Lille Pont d'Ocre Pont de Valenciennes
Passerelle des fontainettes Rue de Brebières Rue de Cambrai Rue des Malvaux Avenue du Maréchal Leclerc

Pont d'Esquerchin

Date : jeudi 18 mai 2006 entre 17h et 18h

Résultats

Cyclistes entrant dans Douai : 41
Cyclistes sortant de Douai : 42
Total : 83 cyclistes en 1 heure
Nombre total de véhicules automobiles estimé : 4000 véhicules automobiles.

Les cyclistes représentent donc approximativement 2% du trafic automobile et donc une proportion encore moindre du nombre total de personnes ayant traversé ce pont car on n'a pris en compte ni les piétons ni les usagers des transports collectifs. Il nous faut donc garder la pédale basse et se rendre à l'évidence que la pratique cycliste dans le Douaisis est plutôt comparable à celle des mégapoles, Paris entre autres.

Quelques enseignements complémentaires

Chemins de halage de la dérivation de la Scarpe

Sur l'heure de comptage, 12 cyclistes ont emprunté le chemin de halage ouest de la dérivation de la Scarpe. Ceci représente donc plus de 12% des cyclistes (un jeune couple l'ayant emprunté à l'aller et au retour, cela fait donc 10 cyclistes différents). Nous avons toujours défendu ce chemin de halage comme piste cyclable alternative au boulevard de la République (celui-ci est, soit dit en passant, un véritable enfer pour les cyclistes actuellement) et au boulevard Albert 1° dont l'état de la chaussée est calamiteux.

Cyclistes et trottoirs

De nombreux cyclistes venant du Faubourg de Béthune empruntent le trottoir côté est pour entrer dans Douai. Ce n'est pas l'actuelle myriade de rond-points qui vient d'être créée qui va les inciter à changer de pratique.
Réciproquement, un nombre important de cyclistes se rendant à Cuincy empruntent le trottoir côté est. Ceux qui ont emprunté le trottoir quittent d'ailleurs celui-ci immédiatement après la traversée de la Scarpe en empruntant l'escalier qui donne sur les vestiges de l'ancien Square de Saint-Maur des Fossés. La surface de ce square (celui-ci s'apparentait d'ailleurs plus à un terrain vague) a en effet été sacrifiée au profit d'un chapelet de giratoires.
L'obtention d'une piste cyclable sur ce pont mais en position centrale apparaît donc comme une concession de la part du SMTD vis à vis des revendications de l'association Droit d'Vélo et de celles de l'Ecole des Mines. Mais, à priori, celle-ci ne correspond pas aux pratiques de nombreux cyclistes. Il aurait été préférable, si l'on voulait réellement développer la pratique cycliste, créer deux pistes cyclables de part et d'autre du pont.

A quand des plans de déplacement entreprise dans le Douaisis ?

Nous avons également pu observer un groupe de salariés qui semblaient d'origine ouvrière et se dirigeaient en groupe compact vers le Faubourg de Béthune. La CAD et le SMTD en partenariat avec la CCI, pourraient jouer un rôle non négligeable dans la promotion des plans de déplacement entreprise comme cela se passe à Grenoble.

Prise en compte des piétons

Une fois de plus, la conception de ce pont s'est faite au mépris du piéton. Les trottoirs y sont en effet d'une largeur réduite au minimum légal. Il est ainsi quasiment impossible de dépasser deux piétons marchant de front sans descendre du trottoir et marcher sur la chaussée. On a alors droit immédiatement à un concert de klaxons.

Retour au sommaire

Pont de Valenciennes : la montée aux enfers ?

Un comptage des modes doux a été effectué le lundi 22 mai 2006 au pont de Valenciennes entre 17h et 18h.

Résultats :

Cyclistes

  • Cyclistes entrant dans Douai : 11
  • Cyclistes sortant de Douai : 24

Total : 35 cyclistes en 1 heure

Piétons

67 piétons en 1 heure

Carlos GHOSN, PDG de Renault et Jean-Martin FOLZ, PDG de Peugeot peuvent continuer à dormir sur leurs deux oreilles. Le règne hégémonique de l'automobile n'est pas prêt de se terminer dans le Douaisis sauf en cas de cataclysme. Inutile d'aller dans le Hoggar pour goûter au désert. Seuls quelques rares cyclistes y semblent égarés et des piétons tout aussi épars apparaissent hagards sur le trottoir, perdus dans un flot de martiens triomphants claquemurés dans leurs soucoupes primitives pétaradantes et puantes.

Quelques remarques complémentaires

On retrouve ici proportion de cyclistes encore plus faible qu'au Pont d'Esquerchin : moins de 1,8% du trafic automobile.
Il est révélateur de constater que cela correspond à l'approximation que nous avions faite avant d'effectuer le comptage : nous espérions compter une trentaine de vélos.
Ces cyclistes sont en quasi-totalité de sexe masculin : 30 hommes, soit 85% du total. On admet généralement que la prédominance des hommes est liée à un sentiment d'insécurité. Celui-ci, en l'occurrence crève ici les yeux.

Le parcours du combattant

En partant de la porte de Valenciennes, dans la direction d'Aniche, on avait deux bandes cyclables qui disparaissaient juste avant l'étranglement du Pont de Valenciennes. Celles-ci ont disparu avec les travaux du tramway . Le pont de Valenciennes se caractérise par un rétrécissement de voirie matérialisé par un îlot central. Il faut être un cycliste militant et en pleine forme tant physique que psychologique pour imposer sa place dans le trafic et rouler au milieu de la chaussée en dehors des heures de pointe où les voitures revivent, par pare-chocs interposés, la promiscuité des plages du littoral méditerranéen. Précisons qu'un cycliste tel un héros, ne peut envisager de demi-mesure. S'il ne se décale pas suffisamment au milieu de la chaussée, il aura le plaisir de se voir frôler par un quidam automobiliste : les pantalons patte d'éph. et tenues amples à la "il était une fois dans l'ouest" sont ici fortement déconseillés.
On arrive enfin au goulet d'étranglement du Pont de Valenciennes suivi par un évasement où le cycliste, surtout s'il veut se rendre à Sin le Noble via la rue des Frères Martel et donc tourner à gauche est totalement perdu. Signalons qu'il n'existe sur cet axe aucun dispositif vertical de ralentissement de la vitesse.

Cyclistes : tous délinquants ?

Autre indice du sentiment d'insécurité, le nombre de cyclistes roulant sur les trottoirs : 18, soit plus de la moitié. J'entends déjà certaines personnes crier à l'incivilité notoire des cyclistes. Je crains malheureusement qu'ils n'y soient poussés faute d'aménagements. Quand l'incivilité atteint une telle proportion, il y a certainement lieu de se poser certaines questions.

Parmi les usagers cyclistes à cette heure, on remarquera que la moitié seulement sont des jeunes (collégiens, lycéens, étudiants, apprentis en grand nombre) alors que nous sommes en pleine heure de sortie des établissements scolaires. Il y a fort à parier que nous aurions trouvé un nombre plus important de jeunes en tant que passagers dans les automobiles. Cette situation est à comparer avec celle de la Flandre belge entre autres.

Un renouveau du cyclisme ?

Nous n'avons guère vu qu'un militant cycliste reconnaissable au port du casque (sur cet axe, je m'efforce moi aussi, à porter le casque) mais sans l'uniforme bigarré de machaon des cyclotouristes.

Piétons

Ce nombre de piétons confirme le côté inhospitalier de cet axe. On arrive à peine à un rapport de 1 à 2 entre le nombre de cyclistes et celui des piétons. En effet, les piétons devraient être 7 fois plus nombreux que les cyclistes.
Là aussi, on retrouve la même dissymétrie entre les hommes et les femmes, les premiers représentant 71% du total. Par contre, on trouve ici une moindre proportion de jeunes chez les piétons puisque ceux-ci ne représentent qu'à peine un tiers du total.

Retour au sommaire

Pont de Lille

Le comptage des modes doux a été effectué le mardi 23 mai 2006 au pont de Lille entre 17h et 18h.

Résultats

Cyclistes entrant dans Douai : 20
Cyclistes sortant de Douai : 24
Total : 44 cyclistes en 1 heure

Ici aussi, on retrouve la même prédominance des hommes qui représentent 82% du nombre total des cyclistes

On constate à nouveau une forte proportion de cyclistes utilisant les trottoirs : 20 sur 44, soit 45,4% ou presque la moitié des cyclistes.

A nouveau, on observe le peu de différence entre le nombre de cyclistes (44) et celui des piétons (66). Le score des piétons est juste 50% supérieur à celui des vélosa alors que le pont de Lille constitue un passage obligé s'apparentant à un octroi pour tous les modes de déplacement.
L'injonction faite aux cyclistes de s'immisser dans le flot de voitures au niveau du pont est totalement absurde et, de fait, n'est pas respectée.

On notera l'importance des deux-roues motorisés : en 1 heure, nous avons pu estimer leur nombre à 88. Ainsi les deux-roues motorisés représentent les deux tiers du trafic total deux-roues alors qu'au niveau national, les deux-roues motorisés ne représenteraient que 20% du trafic total des deux-roues. Cette prédominance des deux-roues motorisés peut s'expliquer en partie par un habitat populaire au nord du pont de Lille. Ceci implique donc de bien dissocier dans le comptage des deux roues les vélos des deux-roues motorisés dont la proportion varie énormément en fonction du contexte. On a également pu remarquer qu'un nombre non négligeable de deux-roues motorisés empruntait les trottoirs contrairement à ce que nous avons pu observer au pont de Cambrai. L'une des causes en est le trafic particulièrement dense sur cet axe où les voitures sont collées les unes aux autres de façon presque continue tout en roulant au pas.

Le trafic avec le Boulevard Vauban est particulièrement important puisqu'il concerne un tiers du trafic modes doux. Or, malgré l'importance de ce trafic, aucun aménagement n'est prévu pour permettre aux cyclistes ou aux piétons de traverser la route de Tournai en partant du côté est : aucun passage piéton. Les automobilistes ont le même comportement grégaire que les chenilles processionnaires du pin : il ne s'agit pas de laisser un trou dans le flot continu de voitures. La journée de la courtoisie au volant n'ayant lieu qu'une journée par an, les usagers des modes doux n'ont qu'à s'écraser tous les jours de l'année et attendre un peu plus de mansuétude éventuellement ce jour là.

On notera également l'absence de passage piéton sur la route de Tournai pour traverser le boulevard de Vauban ! Piéton, démerde-toi ! Dieu s'est probablement converti lui aussi à l'automobile. Il faut t'armer d'une rage diabolique pour t'imposer .

Position de l'observateur : sur le côté sur du Pont de Lille au carrefour avec le boulevard Vauban

Retour au sommaire

Rue de Cambrai
intersection avec la rue de Lambres

le comptage a été effectué le jeudi 1°juin 2006 entre 17h et 18h

Résultats

Cyclistes

cyclistes entrant dans Douai : 15
Cyclistes sortant de Douai : 15
total : 30 cyclistes en 1 heure

Piétons

Piétons entrant dans Douai : 31
Piétons sortant de Douai : 74
total : 105 piétons en 1 heure

Deux-roues motorisés

DRM entrant dans Douai : 12
DRM sortant de Douai : 16
total : 28 DRM en 1 heure

Types de deux-roues
cyclomoteur : 7 ou 25% des deux-roues motorisés
scooter : 13 ou 46% des deux-roues motorisés
moto : 8 ou 29 % des deux-roues motorisés
Deux-roues motorisés avec passagers : 3 soit 11%

Rue de Lambres

Cyclistes

cyclistes entrant dans Douai : 6
Cyclistes sortant de Douai : 5
total : 11 cyclistes en 1 heure

Piétons

Piétons entrant dans Douai : 22
Piétons sortant de Douai : 18
total : 40 piétons en 1 heure

Rue de Cambrai
intersection avec la rue de Férin

le comptage a été effectué le vendredi 2 juin 2006 entre 17h et 18h

Résultats

Cyclistes

cyclistes entrant dans Douai : 14
Cyclistes sortant de Douai : 16
total : 30 cyclistes en 1 heure

Piétons

Piétons entrant dans Douai : 7
Piétons sortant de Douai : 14
total : 21 piétons en 1 heure

Deux-roues motorisés

DRM entrant dans Douai : 24
DRM sortant de Douai : 29
total : 53 DRM en 1 heure

Types de deux-roues
cyclomoteur : 4 ou 8% des deux-roues motorisés
scooter : 22 ou 41% des deux-roues motorisés
moto : 25 ou 47 % des deux-roues motorisés
quad : 2 ou 4%

Deux-roues motorisés avec passagers : 13 soit 22%

Rue de Férin

Cyclistes

cyclistes entrant dans Douai : 3
Cyclistes sortant de Douai : 8
total : 11 cyclistes en 1 heure

Piétons

Piétons entrant dans Douai : 23
Piétons sortant de Douai : 40
total : 63 piétons en 1 heure

Retour au sommaire

Pont de Cambrai

Le comptage a été effectué le mercredi 24 mai 2006 entre 17h et 18h

Résultats

Cyclistes

cyclistes entrant dans Douai : 7
Cyclistes sortant de Douai : 9
total : 16 cyclistes en 1 heure

Piétons

Piétons entrant dans Douai : 7
Piétons sortant de Douai : 14
total : 21 piétons en 1 heure

Deux-roues motorisés

DRM entrant dans Douai : 18
DRM sortant de Douai : 26
total : 44 DRM en 1 heure

2-roues motorisés empruntant la piste cyclable : 4
2-roue motorisés avec 2 personnes sur le 2-roues 9, soit un 2-roues motorisé sur 5 concerné ou, plus précisément, plus d'un scooter sur deux (2 scooters n'ayant pas traversé le pont ont été repérés dans ce cas)

Type de 2-roues motorisé :

  • cyclomoteur : 21%
  • scooter : 44%
  • motocyclette : 36%

Remarques

On notera qu’ici, à nouveau, les deux-roues motorisés représentent 73%, soit plus des deux-tiers des deux-roues.

Retour au sommaire

Pont d'Ocre

Le comptage a été effectué le mardi 30 mai 2006 entre 17h et 18h

Résultats

Cyclistes

cyclistes entrant dans Douai : 13
Cyclistes sortant de Douai : 27
total : 40 cyclistes en 1 heure

Piétons

Piétons entrant dans Douai : 47
Piétons sortant de Douai : 83
total : 130 piétons en 1 heure

Deux-roues motorisés

DRM entrant dans Douai : 18
DRM sortant de Douai : 20
total : 38 DRM en 1 heure

Types de deux-roues motorisés :
cyclomoteur : 6 ou 16% des deux-roues motorisés
scooter : 27 ou 71% des deux-roues motorisés
moto : 5 ou 13 % des deux-roues motorisés

Remarques

Deux-roues motorisés avec passagers : 7 soit 18% des deux-roues motorisés
On retrouve un ratio plus proche de la réalité des déplacements doux entre piétons et cyclistes : les piétons sont 3,25 fois plus nombreux
C'est le premier point de comptage également où les vélos sont plus nombreux que les deux-roues motorisés puisqu'ils représentent ici un peu plus de la moitié des deux-roues.
Enfin, signe d'une circulation plus apaisée à cette heure de la journée du moins, c'est le seul point de comptage où les femmes représentent le tiers des cyclistes (32,5% plus exactement).
Faute de ne pas nous être contentés des cyclistes, d'autres informations concernant les déplacements cyclistes ne sont que partielles. Ainsi, nous avons pu observer qu'au moins deux cyclistes venaient de la rue du Polygone en contre sens (or, ce contresens vélo n'existe malheureusement pas encore). 4 Cyclistes au moins (soit au moins 10% des cyclistes) ont également emprunté les chemins de halage tant vers le nord, direction Dorignies que vers le sud, direction Pont d'Esquerchin. Signalons que c'est aussi malheureusement le cas de certains deux-roues motorisés. Un flux de vélos non négligeable concerne le boulevard Albert 1° qui, rappelons le, mène à la zone commerciale du Boulevard Bréguet et est dans un état plus que lamentable. 5 cyclistes au moins ont également emprunté les trottoirs. C'était en particulier le cas des cyclistes venant de la rue du Polygône. Un troisième cycliste se contentait de pousser son vélo sur le trottoir.

Retour au sommaire

Rue de Brebières

Le comptage a été effectué le lundi 29 mai 2006 entre 17h et 18h

Résultats

Cyclistes

cyclistes entrant dans Douai : 5
Cyclistes sortant de Douai : 7
total : 12 cyclistes en 1 heure

Piétons

Piétons entrant dans Douai : 8
Piétons sortant de Douai : 10
total : 18 piétons en 1 heure

Deux-roues motorisés

DRM entrant dans Douai : 9
DRM sortant de Douai : 14
total : 23 DRM en 1 heure

Type de deux-roues motorisé :
cyclomoteur : 4 ou 17%
scooter : 10 ou 43%
motocyclette : 9 ou 39%

Remarques

La rue de Brebières constitue le prolongement sud de la Porte d'Arras et se continue sur la route du Faubourg d'Arras qui, comme son nom l'indique constitue en fait la partie urbaine et Douaisienne de la RN50 qui mène à Arras.
Il s'agit du point de comptage où le nombre de cyclistes est le plus faible. Corrélativement, nous n'avons vu ici que des cyclistes hommes.
On retrouve cependant la même proportion de deux-roues motorisés dans le total des deux-roues (pratiquement les deux tiers à 1% près). En supposant, ce qui resterait à démontrer, que la pratique du deux-roues motorisés est indépendante de la météo, on peut admettre qu'il s'agit du nombre habituel de cyclistes malgré la météo exécrable.
Cet endroit se caractérise par l'un des ratios les plus faibles entre cyclistes et piétons : rapport de 1 à 1,5 seulement. Ici, contrairement au Pont de Cambrai, il n'y a ni rupture dans l'habitat ni éloignement important du centre de Douai. On peut y voir le rôle de la météo. Un autre facteur explicatif réside dans l'habitat en grande partie résidentiel de cette zone : on ne se déplace plus qu'en voiture, Monsieur ! Un troisième facteur d'explications réside dans le parcours du combattant pour les piétons. Bien que des places de stationnement existent et ne soient pas toutes occupées, les automobilistes se garent devant leur porte sans se soucier d'éventuels piétons. C'était le cas d'un mère de famille qui ramenait ses deux marmots de l'école (il ne s'agit pas que ces chers petits se mouillassent !), bambins intrigués par la présence d'un pierrot en tunique jaune dont ils se demandaient ce qu'il pouvait bien faire (il s'agissait du compteur qui n'est malheureusement pas conteur). On notera enfin que les usagers des modes doux sont à priori des gens qui ont du temps à perdre et qui n'ont qu'à se démerder. Ainsi, les piétons ne peuvent traverser, au niveau des boulevards, le boulevard Poincarré à l'est. Ceux-ci doivent obligatoirement se déporter sur le Boulevard Jeanne d'Arc pour pouvoir traverser.

Retour au sommaire

Rue des Malvaux

Les comptages ont été effectués le jeudi 14 septembre 2006 et le lundi 18 septembre 2006 entre 17h et 18h pour les cyclistes et le lundi uniquement pour les autres modes motorisés

Résultats

Cyclistes

cyclistes entrant
dans l'hypercentre
(direction gare) : 17
Cyclistes sortant
de l'hypercentre
(direction Corot) : 19.5
total : 36.5 cyclistes en 1 heure

Bus

39 bus en 1 heure

Deux-roues motorisés

total : 9.5 DRM en 1 heure

Voitures

174 voitures en 1 heure

Type de deux-roues motorisé :
cyclomoteur : 1.5 ou 16%
scooter : 6.5 ou 68%
motocyclette : 1.5 ou 16%

Remarques

Le nombre de cyclistes est relativement stable d'une journée de la semaine à l'autre pour des conditions de temps équivalentes : 38 le jeudi contre 35 le lundi, soit moins de 9% d'écart. Cela signifie cependant que, pour apprécier une éventuelle augmentation de la pratique cycliste, il faille observer une progression supérieure à 10%.
On peut remarquer qu'on est ici dans un rapport de force beaucoup plus favorable aux cyclistes que sur le Pont d'Esquerchin : les vélos représentent ici 20% du trafic automobile, soit 10 fois plus que sur le pont d'Esquerchin (2% du trafic automobile). On est cependant encore loin des scores hollandais où la part modale du vélo atteint, en milieu urbain, 30% de l'ensemble des déplacements (marche à pied, transports en commun, véhicules particuliers) et peut même monter jusqu'à 43% comme à Delft.

Passerelle des fontainettes

Le comptage a été effectué le mercredi 31 mai 2006 entre 17h et 18h

Résultats

Cyclistes

cyclistes entrant dans Douai : 5
Cyclistes sortant de Douai : 8
total : 13 cyclistes en 1 heure

Piétons

Piétons entrant dans Douai : 24
Piétons sortant de Douai : 22
total : 46 piétons en 1 heure

Deux-roues motorisés

DRM entrant dans Douai : 0
DRM sortant de Douai : 1
total : 1 DRM en 1 heure

Retour au sommaire
P.K.

Annexe

Pont d'Esquerchin

Pont de Valenciennes

Pont de Lille

Contexte

Les quartiers au nord du Pont de Lille sont des quartiers populaires. On y trouve sur Douai, le quartier de la Clochette, la ville de Waziers avec, entre autres, la Cité Notre-Dame et, beaucoup plus loin, le quartier de Frais-Marais sur la commune de Douai.
Le Boulevard Vauban mène en effet au centre commercial Vauban avec son supermarché, ses grandes surfaces spécialisées dans l'électroménager et le bricolage et quelques supermarchés pratiquant le hard-discount.

Météorologie : ciel couvert mais ensoleillé, temps frais
Les deux-roues motorisés ont en fait été comptés sur 45 minutes. Nous n'avons cependant pas distingué les différents types de deux-roues motorisés : 45 cm3, scooters, 125 cm3 et plus de 125 cm3.

Rue de Cambrai

Intersection avec la rue de Lambres
météorologie : crachin et temps relativement frais

rue de Cambrai
intersection avec la rue de Férin

météo : temps ensoleillé et relativement chaud (premier comptage fait en bras de chemise) : au moins 15̊ à l’ombre mais certainement beaucoup plus au soleil.

Pont de Cambrai

météorologie : ciel très nuageux mais sans pluie, température fraîche (15° sous abri)

Pont d'Ocre

météorologie : temps froid (10°), petite ondée en début de comptage suivie d'un temps nuageux mais clair et ensoleillé.
Le Pont d'Ocre est le point de convergence de différentes rues (quai des Fontainettes, Avenue de Strasbourg, rue du Polygone au nord ; Boulevard Albert 1°, Rue Deforest, rue d'Ocre au sud). On peut dire que ce pont fait l'objet en grande partie d'un trafic entre quartiers douaisiens et est moins concerné par un trafic de transit. On trouve, entre autres, au nord de ce pont, 5 établissements scolaires (l'Ecole des Mines, le Lycée Polyvalent Edmond LABBE, le collège Canivez, le Lycée Professionnel Rabelais et l'école de batellerie), un centre social (le centre social Camille Guérin), une piscine et une poste.

Rue de Brebières

Position de l'observateur : au carrefour de la rue de Brebières avec la rue Gaston Doumergues.
Météorologie exécrable : pluie entremêlée de pluies orageuses et de grêle, température de 10°.