Transports en commun dans le Nord Pas-de-Calais en 2003

Les chiffres concernent les périmètres de Transports Urbains (PTU) des différentes AOT (Autorités Organisatrices des Transports)
Source : chiffres 2003 sur le site de la Cellule Economique Régionale des Transports (CERT)

demande de TC
offre de TC
évolution (1) voyages/hab rang km/hab évolution (2) rang
ARRAS 0.6% 70 3 17 2.3% 7
BETHUNE 9.9% 19 11 14 5.1% 11
BOULOGNE SUR MER -4.9% 57 4 23 -2.9% 4
CALAIS -1.7% 51 6 18 -0.4% 6
CAMBRAI -0.3% 13 12 8 0.0% 12
DOUAI -4.2% 30 8 15 -2.0% 10
DUNKERQUE 3.0% 71 2 30 2.2% 1
HENIN CARVIN -5.4% 21 10 15 5.2% 9
LENS LIEVIN 3.0% 22 9 16 6.0% 8
LILLE 5.7% 107 1 27 5.2% 2
MAUBEUGE -2.0% 35 7 20 -1.4% 5
VALENCIENNES -1.5% 54 5 25 0.5% 3
Total 12 P.T.U. 3.2% 66 22 2.7%  

(1) :évolution du nombre total de voyages entre 2002 et 2003

(2) : évolution du nombre total de km offerts entre 2002 et 2003

La fréquentation des transports en commun dépend de nombreux facteurs

Au regard des résultats régionaux, l'offre en km/habitant semble être un critère déterminant pour la fréquentation
Ainsi, Lille arrive en second pour l'offre et en premier pour la fréquentation tandis que Dunkerque est classée première pour l'offre mais seconde pour la fréquentation. Cambrai, par contre, est classée sans surprise dernière tant pour l'offre que pour la fréquentation.
Si l'on excepte la navette interne à Douai, la communication du Syndicat Mixte des Transports du Douaisis a été axée essentiellement sur la réalisation du "tramway" (entre autres, publicité sur le voyage du SMTD à Nantes, ville possédant un tramway puis à Eindhoven où circule un tramway sur pneus dont souhaite s'équiper le SMTD).
Or, actuellement, seule Lille possède un tramway et un métro. Et pourtant Dunkerque et Arras ont un taux de fréquentation des transports en commun (TC) plus du double de celui de Douai. Même Valenciennes avant l'arrivée du tramway et les agglomérations côtières de Calais et Boulogne ont un taux de fréquentation supérieur de 70% à celui de Douai. Il aurait peut-être été intéressant, avant de se lancer dans l'aventure du tramway, de s'intéresser aux expériences locales de ces villes et de trouver les raisons de cette réussite.
Notons qu'en 2004, selon l'INSEE, seuls les TC de Calais et Douai ont vu leur fréquentation baisser à nouveau. Le cas le plus remarquable est celui d'Arras où la fréquentation des TC a augmenté de plus de 28%. Il est vrai que la Communauté Urbaine d'Arras, autorité organisatrice des transports, a augmenté son offre de 32%.