Projet 2004 de TCSP entre Guesnain et Douai

L'avant-projet concernant le premier tronçon du TCSP (Transport en Commun en Site Propre) entre Douai et Guesnain est consultable jusqu'au vendredi 1° octobre 2004 inclu dans les mairies de Dechy, Douai (au Service Voirie rue Gambetta), Guesnain et Sin le Noble.
Cet avant-projet ne prévoit pas de bandes cyclables sur les communes de Dechy et Sin le Noble au mépris de la Charte (voir extraits ci-dessous) du PDU (Plan de Déplacements Urbains) écrite par le SMTD (Syndicat Mixte des Transports du Douaisis) et signée par les communes appartenant au PDU.

Commentaires
de Droit D'Vélo
Largeur
des voiries
Parkings... voiture (sic)
du projet

extraits de la Charte du PDU signée en juin 2002

p.6 :

LES DISPOSITIONS GÉNÉRALES APPLICABLES
À L'ENSEMBLE DU DOCUMENT

[..]L'ensemble des règles et prescriptions proposées est applicable à l'ensemble des communes concernées par le Plan de Déplacements Urbains.
[...]
Les chartes précisent les modalités techniques d'aménagement à respecter pour tout aménagement futur ou lors d'intervention de travaux.
[..]
A l'occasion de la mise en oeuvre d'un projet urbain, le Maître d'ouvrage, les maîtres d'oeuvre devront prendre connaissance du contenu du présent document et s'y référer.
[..]
Une des autres priorités de ce document est de sécuriser les déplacements de toutes natures en rendant sécurisés les déplacements des modes les plus "faibles" notamment la marche et le vélo.

REGLES MINIMALES APPLICABLES POUR LA VOIRIE

p. 9 :

Voirie de niveau 2 en milieu urbanisé

La vitesse autorisée permet de ne pas recourir systématiquement à des pistes cyclables. Néanmoins la continuité de l'itinéraire [cyclable] doit être maintenue, au minimum par une bande cyclable [..] variant de 1,2m de large (sans stationnement) à 1,6 avec stationnement.
p. 11 :

Voirie de niveau 3 en milieu urbanisé

[..]Ensuite, une bande cyclable doit être implantée de chaque côté de la voirie. Cette bande cyclable doit avoir au minimum 1,2 mètres de large, mais 1,5 m. serait plus confortable.

Ces différentes dispositions sont rappelées dans la charte du cycliste du PDU (p. 25 à 30)

Retour au sommaire

Commentaires de l'Association Droit D'Vélo

Le projet n'a pas été présenté à l'Association Droit D'Vélo qui fait pourtant partie du Comité de Pilotage. Nous sommes allés consulter ce projet et nous en avons compris les raisons.
La RN 45 est l'un des axes les plus fréquentés du Douaisis. Le PDU a pour objectif de favoriser les modes de développement alternatifs à la voiture : les transports en commun, la marche à pied mais aussi le vélo. Or, pour éviter la question épineuse de la suppression de places de parking sur cet axe, les piétons trinquent (à de nombreux endroits, la largeur des trottoirs est réduite) et les cyclistes boivent la tasse.
Sur la majeure partie du tronçon, les bandes ou pistes cyclables, soit ne sont pas créées, soit disparaissent tout simplement.

Les kilomètres du désespoir

A DECHY, cette suppression est justifiée par la création d'une zone 30 sans, qu'à aucun moment dans le projet, on ne précise les moyens mis en place pour créer cette zone 30.
Sur la commune de SIN LE NOBLE, une largeur qui serait insuffisante, impliquerait, à l'heure actuelle, l'absence de bandes cyclables entre le pont qui enjambe la voie ferrée (sur l'Avenue du Maréchal Leclerc) et la rue des Frères Martel, soit sur une longueur de presque 1 100 m.
On dit réfléchir à la création d'un itinéraire alternatif pour les cyclistes ce qui équivaut à affirmer : "on verra plus tard". A Priori, l'itinéraire alternatif devrait être inclus dès la conception du projet.
Quand les bandes cyclables sont maintenues, elles sont souvent réduites à la portion congrue (1,10m). Mais cette largeur prend en compte l'espace total inclus entre le bord du trottoir et la limite extérieure du marquage, soit le caniveau (un technicien de la Voirie d'une grande Ville a osé nous affirmer qu'on pouvait rouler à vélo dans les caniveau actuels) et la bande de séparation de la bande cyclable. On se retrouve dans ce cas avec une bande de roulement pour les cyclistes de 60 cm ! Même problème avec un stationnement latéral où on conseille d'instaurer une bande tampon de 50 cm : dans le cas de stationnement latéral, on se retrouve alors avec une bande de roulement effective pour les cyclistes de 45 cm ! Tout est fait pour dissuader les habitants de se déplacer à bicyclette.

Or, la RN45 est un axe particulièrement populaire
. La population concernée par l'actuel tracé est de 70 000 habitants (Dechy, Douai, Guesnain, Sin le Noble). 30% des ménages de ce périmètre n'ont pas de voitures. Mais il s'agit d'une moyenne qui inclut la ville de Douai particulièrement motorisée. Si l'on exclut la ville de Douai, on peut estimer que plus d'un ménage sur trois n'a pas de voiture. Le vélo constitue donc, à priori, un mode de déplacement non négligeable particulièrement efficace pour les déplacements de proximité (moins de 3km) puisqu'il se fait de porte à porte. Il est certainement plus efficace que le TCSP pour ce type de trajet : les passages de bus auront lieu au maximum toutes les 10 min., ce qui correspond à une distance de 2,5 km parcourue à vélo avec une vitesse de 15 km/h. . On s'étonne donc que le vélo ne soit pas pris en compte à l'heure actuelle dans le projet.
Le SMTD table sur un doublement de la part du TC dans les déplacements, passant de 4% à 8%. Cette marge de progression pourrait être envisagée également pour le vélo (4% des déplacements). Dans la ville de Strasbourg, un quart des déplacements s'effectuent à bicyclette  ! Cette réalisation prestigieuse et coûteuse (plus de 80 millions d'euros) qui mobilise toutes les énergies du SMTD ne doit pas faire oublier les autres modes de déplacement alternatifs à la voiture dont le vélo. Or, le courage politique n'a pas été poussé jusqu'au bout. Pratiquement aucune place de stationnement n'a été supprimée sur cet axe.
L'habitat continue à être densifié sur cet axe et le moindre terrain disponible est transformé en zone résidentielle. Une réflexion aurait du être menée sur la constitution de parkings de rabattage pour les riverains de cet axe, ce qui exigerait des acquisitions foncières indiquant le coût réel de la voiture en milieu urbain. Or, tout se passe comme si la voirie était un espace public et donc gratuit livrée au plus fort, la voiture, sans aucune vision à long terme (pollution, effet de serre mais aussi épuisement des réserves pétrolières d'ici 20 ans) pourtant indispensable.

Retour au sommaire

Lorsque les voies font trois mètres,
Elles envoient les vélos paître !

La largeur des voies est effectivement un dispositif de réduction de la vitesse mais qui n'est efficace qu'au coeur des centre-villes, en étant associé de surcroît à d'autres dispositifs tels que des coussins berlinois ou des plateaux ralentisseurs. Le projet de TCSP Douai-Guesnain prévoit systématiquement des voiries de 3 mètres de large sur la RN 45, largeur de voirie que l'association estime totalement inadaptée sur cet axe en l'absence de bandes ou pistes cyclables étant donnés l'intensité du trafic et les vitesses pratiquées sur cette route, l'une des plus dangereuses du Douaisis.

Recommandations de l'ADC

Cohabiter avec les bus ...

Les techniciens ont-ils toujours raison ou ceux-ci manqueraient-ils de curiosité ?

L'association des Départements Cyclables, créée en 1999, fédère 54 départements (le Nord n'a pas encore adhéré). Celle-ci a édité une fiche technique sur ce thème dans laquelle on peut y lire :
"On veillera à ce que la largeur de chaussée restant ouverte à la circulation générale prenne bien en compte le vélo. [..]. A défaut, une voie unique de 3,50 m sans bande cyclable est préférable à une bande trop étroite, surtout avec un stationnement latéral automobile."

Vous pouvez télécharger cette fiche consacrée à la cohabitation avec les bus sur la page bibliothèque du site de l'ADC

Un précédent à Bordeaux

Le problème s'est déjà posé à Bordeaux où la construction des voies de tramway s'est accompagnée de voies de 3 m. sans pistes ou bandes cyclables au grand dam de Vélo-Cité Bordeaux, association adhérente à la FUBicy. Cette association a réussi à faire monter sur un vélo Mr Cazabonne, maire de Talence et Vice-Président de la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux) chargé du transport pour appréhender la dangerosité de ce type de voies pour les cyclistes. Celui-ci a reconnu que ce type de voie était un vrai problème pour les cyclistes.
Les mêmes erreurs doivent-elles toujours se répéter ? Doit-on attendre la fin des travaux pour convaincre Mr Vernier, Président de la CAD, de monter sur le vélo qui lui a été offert ou réussir à faire descendre Mr Delille de son 4x4 pour enfourcher un vélo afin de leur soutirer quelques larmes sur le triste sort des cyclistes ? C'est maintenant qu'il faut réagir avant que l'irréparable ne soit acté pour vingt ans.

Un cycliste mort à Montpellier

Dans le but de protéger un couloir bus en contresens de l'invasion par les voitures, Monsieur Georges Frêche a décidé de construire un séparateur sur l'Avenue de Lodève sans concertation avec l'association Vélocité Languedoc (FUBicy) et malgré les réserves du service technique. Le 14 mai 2004, Vélocité organisait une balade de protestation sur ce site potentiellement accidentogène.
La démonstration du danger réel était malheureusement apportée le 17 mai 2004. Sur les conseils de sa famille, un jeune adolescent apprenti roulait à vélo sur le trottoir pour éviter le nouvel aménagement. Mais une voiture garée sur le trottoir l'a obligé à rejoindre la voie où il a été tué par un autobus.
Vélocité précise que le stationnement sauvage est un "danger qui s'aggrave depuis des années et contre lequel la mairie, coupable, ne fait rien", phrase qui pourrait s'appliquer aux communes du Douaisis.

Retour au sommaire

Un projet de transports en commun ..... bourré de parkings

DOUAI

Gare :

Un parking souterrain de 400 places est prévu au droit de la gare de Douai et devrait occuper en partie ou en totalité les terrains de l'ancienne gare routière. Ce projet est conçu en partenariat avec le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) du Douaisis. Il faut savoir qu'une place de voiture en souterrain revient environ à 100 000F (15 000 €). Le coût de ce parking est estimé à 6 Millions d'euros (40 Millions de Francs ou 4 Milliards d'ancien Francs).
Par ailleurs, le garage à vélo de la gare de Douai n'est pas évoqué alors qu'il constitue un sujet de préoccupation de l'association Droit D'Vélo depuis sa création en 1996. Ce garage à vélo est même fermé depuis mai 2003 et nous n'avons toujours pas d'information sur sa réouverture.
Des terrains ont également été rachetés à AFR (Arbel Fauvet Rails) en vue d'agrandir le parking de Gayant Expo. Même si le document prétend que Gayant Expo serait la troisième salle de spectacle française (fichtre !), il n'en demeure pas moins que le parking de Gayant Expo est sous-utilisé et même vide en dehors de la foire de septembre et de quelques week-end.
Est-il judicieux, y compris d'un point de vue économique, de transformer toute la zone nord de Douai en un immense parking continu et vide ?
Ne serait-il pas préférable de valoriser l'existant en créant une navette qui pourrait éventuellement être gratuite entre les parkings de Gayant Expo et le centre ville, via la gare. Cette navette existe déjà lors de la foire de septembre et pour le marché de Noël. A peine 1200  m séparent les parkings de Gayant Expo au nord du pont de Lille de la gare de Douai (soit un quart d'heure à pied).

Place du Général De Gaulle et Place Schumann :

Projet de transformation du parking existant en un parking en ouvrage avec augmentation de la capacité de celui-ci qui passerait de 200 véhicules à 300 véhicules. Le coûtde ce parking est estimé à 5 millions d'euros (pratiquement 33 MF ou 3,3 milliards d'anciens Francs).

Or l'avenue du Maréchal Leclerc est déjà saturée en voitures comme l'indique l'accidentologie 2003. Pas moins de 4 accidents de piétons s'y sont déroulés en 2003 : deux dans l'avenue, un dans la rue Saint Jean et un dernier sur la Place du Général De Gaulle. La création de deux voies de TCSP sur cet axe est-elle cohérente avec la création d'un flux automobile croissant induit par l'augmentation de la taille du parking ?

Deux autres pôles d'échange multimodaux (parking amélioré) sont prévus dans une première phase, l'un à Masny (?), l'autre à Guesnain.

On a donc un projet de TCSP évalué à 87,2 millions d'euros dans lequel les parkings représentent au minimum 11 millions d'euros, soit 12,6 % des investissements. Les 11 millions d'euros investis dans les parkings en ouvrage ne seraient ils pas mieux utilisés dans un matériel roulant plus performant ? L'investissement dans le matériel roulant n'est, à l'heure actuelle que de 3,5 millions d'euros. L'économie effectuée sur le matériel roulant se traduit en contrepartie, selon l'aveu du Président du SMTD, par une largeur de site propre plus importante (6,50 m au lieu de 5,80 m) dont pâtissent les modes doux (piétons et cyclistes).

P.K.
Retour au sommaire

COUPES EN TRAVERS

Les données figurant ci-dessous sont les données figurant dans le document soumis à l'Enquête d'Utilité Publique

Légendes

Toutes les longueurs sont exprimées en mètres.
La largeur standard de circulation pour les véhicules automobiles est de 3m.
La largeur standard ce circulation des T.C. est de 3,25m et donc de 6,50m s'il y a deux voies de circulation
La largeur standard du stationnement voiture est de 2,00m.
L : longueur de la voirie
larg. V. : largeur de la voirie
TG/TD : Trottoir gauche/Trottoir Droit
ACG/ACD : Aménagement Cyclable Gauche/Aménagement Cyclable Droit
PC/BC : Piste Cyclable/Bande Cyclable
larg. : largeur
ev. : évolution
S.L. : nombre de Stationnement Latéraux
TCSP : nombre de voies de Transport en Commun en Site Propre
N : absence de tout aménagement

 
L
larg. V.
TG
ACG

SL
TCSP
ACD
TD
 
GUESNAIN
1700
19.84
larg.
ev.
type
larg.     type larg.
larg.
ev.
 
actu
   
2.08
 
PC
 
2
 
PC
1.50
2.26
   
futur
 
 
1.55
-0.53
BC
1.10
1
2
BC
1.10
1.59
-0.67  

Une partie du site propre est achevée en mai 2006 à l’entrée est de Guesnain. Or, contrairement au projet initial, même les bandes cyclables qui étaient initialement prévues et qui étaient par ailleurs inadaptées à l’intensité du trafic de cet axe ont, dans le “meilleur” des cas été remplacées par une bande cyclable suggérée ridicule, voire même disparu.
Ainsi les responsables du projet ont retourné avec cynisme la revendication des cyclistes demandant des itinéraires continus. Puisque les aménagements cyclables sur voirie sont absents sur la RN45 dans les traversées de Dechy et Sin le Noble, pourquoi s’embêterait-on à en créer sur Guesnain alors que, par ailleurs, la demande sociale en places de stationnement sur voirie (devant chez soi, S.V.P.) est si forte ?
Une fois de plus, la vision électoraliste à court terme a triomphé au détriment des enjeux à long terme (raréfaction croissante des énergies fossiles, réchauffement climatique) et au mépris profond de la sécurité des cyclistes.
Vous pouvez consulter le reportage de ce site effectué sur Guesnain.

 
L
larg. V.
TG
ACG

SL
TCSP
ACD
TD
 
DECHY  
rue W. ROUSSEAU ?
330
   
rue S. LANNOY ?
200
   
rue GAMBETTA
300
19.14
 
actu
   
4.00
 
N
 
1
 
PC
1.70
2.08
   
futur
   
3.00
-1.00
N
 
2
1
N
 
2.89
+0.79  
rue M.Richard
190
12.42
 
actu
   
1.70
 
N
 
0
 
N
 
2.72
   
futur
   
1.56
-0.14
N
 
0
1
N
 
1.61
-1.11
 
SIN LE NOBLE
 
 
L
larg. V.
TG
ACG
SL
TCSP
ACD
TD
 
 
 
 
larg.
ev.
type
larg.     type larg.
larg.
ev.
 
Av. des Fusillés ?
800
 
Avenue du Mal Leclerc
750
18.17
 
actu
   
2.21
 
N
 
0
 
PC
2.00
2.53
   
futur
   
1.56
-0.45
N
 
1
2
N
 
2.11
-0.42
 
Avenue R. Salengro
670
 
int. rue St Joseph  
17.24
 
actu
   
2.12
 
N
 
?
     
2.12
   
futur
   
1.4
-0.72
N
 
1
2
N
 
1.64
-0.52
 
DOUAI  
 
L
larg. V.
TG
ACG
SL
TCSP
ACD
TD
 
rue de Sin ?
400
 
larg.
ev.
type
larg.
   
type
larg.
larg.
ev.
 
rue d'Aniche ?
300
 
rue de Valenciennes
400
22.09
 
actu
 
 
3.61
 
N
 
2
 
N
  2.34    
futur
   
3.37
-0.24
N
 
1
2
BC
1.00
3.22 +0.88  
rue du Mal LECLERC
430
19.92
 
actu
   
 1.98
 
N
 
2
 
N
  2.11    
futur
   
1.60
-0.38
N
 
?
2
BC
1.00
1.62 -0.49  
Avenue Clémenceau
190
14.82
 
actu
   
2.97
 
N
 
?
 
N
  2.94    
futur
 
3.08
+0.11
N
 
0
2
N
  5.26 +2.32  
rue Fortier
200
17.94
 
actu
   
2.50
 
N
 
2
1
N
  4.09    
futur
   
2.96
+0.46
N
 
2?
1
PC2
  4.29 +0.20  
 
L
larg. V.
TG
ACG
SL
TCSP
ACD
TD
 
rue Martin du Nord
300
11.89
larg.
ev.
type
larg.
   
type
larg.
larg.
ev.
 
actu
   
2.20
 
N
 
2
 
N
  1.85    
futur
   
1.87
-0.23
N
 
2?
1
N
  1.85    
rue des Malvaux ?
200
 
rue Saint Vaast ?
200
 
rue d'Ocre
380
11.48
 
actu
   
1.93
 
N
 
1
1
N
  1.74    
futur
   
1.76
-0.26
N
 
1
1
N
  1.52 -0.18  
Bd de la République  
28.31
 
actu
   
2.74
 
BC
1.79
?
 
BC
  2.15    
futur
   
2.58
-0.16
BC
1.38
?
2
BC
1.5
2.15    
Retour au sommaire