La lettre de Droit d'Voler ? mars 2006

Droit d'Vélo : décembre 2005 à février 2006
Maigre bilan de trois mois d'intérim

Le site de Droit d'Vélo

site
visiteurs
évolution
pages vues
évolution
audience cumulée
en heures
évolution
droitdvelo février 2005
2356
 
3748
 
155
 
omondou.velo février 2006
545
/4,3
928
/4
28
/5,5
droitdvelo février 2006
101
/23
266
/14
3
/48

Sources : e-stat
Comment lire les évolutions : le site de référence est le site de Droit d'Vélo en février 2005. L'écriture "/48" signifie que l'audience a été divisée par 48.

Petit rappel historique

Lors de l'AG de Droit d'Vélo du 26 novembre 2005, certains membres du futur bureau autoproclamé de l'association ont critiqué violemment l'homme bon à tout faire de l'association, entre autres président, rédacteur et metteur en page de la lettre de Droit d'Vélo, mais aussi webmestre du site de l'association. Suite à cette AG houleuse, celui-ci a préféré démissionner du bureau de l'association.
Le 7 janvier 2006, le contenu du site de l'association dont la quasi-totalité avait été à la fois écrite et mise en page par le webmestre en 3 ans et demi, entre juin 2002 et novembre 2005, a été transféré sur le site omondouvelo.com . Le contenu du site dont avait hérité ce webmestre en juin 2002, a été remis sur le site http://droitdvelo.free.fr , tout en invitant les internautes à aller voir l'ancien site.
Que constate-t-on ? Le seul travail effectué sur le site de Droit d'Vélo par ce bureau transitoire, a été un travail de censure consistant à supprimer l'invitation à connaître le travail effectué par Droit d'Vélo au cours des 4 années précédentes et même le travail antérieur à ces quatre années.
On se retrouve donc face à un site fossilisé depuis 3 ans et demi. Certes, on ne recrée pas un site en trois coups de souris. Mais même une info aussi élémentaire que les informations concernant l'AG de l'association de mars 2006 n'y figurent pas alors que la mise en ligne d'une telle info n'exige que peu de compétences en informatique.
Mais, me direz-vous, le gros handicap du site de Droit d'Vélo est qu'il ne fonctionne pas sous SPIP ou PHP, fonctionnement permettant plus facilement une contribution au site plurielle et décentralisée. Allez donc voir le site des verts du Douaisis qui fonctionne sur ce principe. Sur ce site, on trouve les feuilles vertes de Douai où l'élu vert au Conseil Municipal de Douai comptait relater ses interventions au Conseil Municipal de Douai. On y trouve en tout et pour tout deux interventions : celle de juin 2001 et celle d'octobre 2003, soit deux contributions au site en 4 ans et demi. On peut donc se dire que ce ne sera pas cet élu, l'un de ceux qui ont le plus vivement critiqué le fonctionnement de l'association qui fera vivre le site de Droit d'Vélo maintenant qu'il a repris une place au sein du bureau.

Quelques remarques :

Tout semble indiquer que ce média est sous-estimé par les membres du bureau transitoire de DDV.
On peut dire que le site de DDV a disparu de la toile internet. Fait révélateur. Le mois dernier, lorsque vous tapiez sur le moteur de référence Google les mots clé « vélo Douai », vous aviez comme premier site, celui de Droit d'Vélo, le site omondou.velo n'arrivant qu'en 5° position. Depuis fin février 2006, omondou.velo est toujours en cinquième position mais celui de Droit d'Vélo a rétrogradé en septième position.
Le succès d'un site repose sur la conjonction de deux paramètres : le contenu et le référencement, c'est à dire le nombre de sites qui indiquent l'existence du votre.

La situation actuelle est un véritable gâchis. On a, d'une part, un site référencé mais sans plus aucun contenu, d'autre part, un site ayant du contenu mais sans aucun référencement.

Une issue est-elle possible

A grands coups de trompette, l'un des nouveaux membres du bureau avait annoncé une tentative de conciliation.
J'attends toujours !
En ce qui me concerne, la réintégration du site à sa vraie place qu'elle n'aurait jamais du quitter, suppose plusieurs conditions

Relations avec les adhérents

Courrier aux adhérents

En trois mois, nous n'avons eu droit qu'à un courrier indigent tenant sur une simple page (même pas une feuille) nous invitant à réadhérer à l'association et à participer à l'AG de mars 2006.
Notre cher élu vert a parlé pompeusement d'AG programmatique au cours de laquelle un projet d'orientation serait présenté.
Il est pour le moins paradoxal que, dans un tel cadre, aucun document préparatoire n'ait été fourni aux adhérents de l'assocation de la part de défenseurs intransigeants de la démocratie directe et participative. Soit l'on considère les adhérents de Droit d'Vélo comme des citoyens responsables, soit on les prend pour des veaux à vélo ! Mais malheureusement, les personnes concernées n'ont pas la carrure du Grand Charles. Même les partis les plus centralisés ne se permettent plus ce genre de pratique !
Il est pour le moins choquant de devoir protester, lors de réunions avec des élus, sur l'absence de documents servant de base à la discussion et de se retrouver confronté au même problème dans le cadre associatif.

Courriels

Malgré un nombre important de couriels envoyés au nouveau bureau (45 depuis l'AG du 26 novembre 2005 en incluant les transferts de courier de la boîte au lettres de DDV), je n'ai obtenu, dans le meilleur des cas, qu'un accusé de réception envoyé automatiquement. J'espère que les autres adhérents de base ont plus de succès avec ce bureau transitoire dont ils ne disposaient jusqu'à maintenant que des coordonnées du trésorier !

Quelques thèmes pour l'AG de mars 2006

En plus des thèmes déjà évoqués dans la lettre de Droit d'Voler de décembre 2005 à la rubrique « autocritique », une liste non exhaustive de thèmes peuvent être évoqués, ceux-ci pouvant faire l'objet d'une information ou d'une discussion plus approfondie