Journal d'un cycliste douaisien retour à la page d'accueil

L'Observateur du Douaisis du jeudi 15 mai 2003

DOUAI : Les fortifications à bicyclette

Visite organisée par l'office de tourisme

Munis de leur deux-roues, quelques curieux ont suivi le guide le long des grandes avenues de Douai.
Odile a guidé les quelques visiteurs de dimanche, de la Porte d'Arras à celle de Valenciennes, en passant par la Tour des Dames.
L'office de tourisme de Douai a accueilli une quinzaine de participants, prêts à parcourir l'histoire des fortifications de Douai à vélo. «Les portes étant assez éloignées les unes des autres, on a pensé que ce serait plus agréable de faire la visite en vélo», explique Odile, leur guide.
Les visiteurs, à califourchon sur leur deux-roues, ont passé deux heures sur les grandes avenues de Douai, écoutant Odile leur narrer l'histoire du tissu urbain Douaisien : depuis ses fortifications, dont il ne reste aujourd'hui que les portes (d'Arras et de Valenciennes), et la tour de défense (dite Tour des Dames), jusqu'à leur démantèlement, et au passage à l'ère industrielle.
Force est de constater qu'à l'office de tourisme de Douai on ne manque pas d'idées pour originaliser les visites. A l'approche de l'été, que vont-ils encore inventer ?

MANIFESTATION DE DROIT D'VELO LE SAMEDI 3 MAI 2003

3 cyclistes tués dans le Douaisis et un quatrième tombé dans le coma depuis le mois d'août 2002 : triste record pour notre région.
La rue du Bois des Retz à Sin le Noble est limitée à 50 km/h. Une mère de famille de 42 ans qui poussait son vélo, a été tué le 19 décembre 2002 vers 18h par un automobiliste qui a voulu dépasser les deux autres voitures qui se trouvaient devant lui. Madame Naegelen a été projetée par dessus la rambarde qui protège le fossé, ce qui donne une idée de la vitesse du véhicule. Que représente le gain de 3 petites secondes au regard d'une vie humaine, d'une famille brisée durablement par le deuil ? Lors de son enterrement le 24 décembre 2002, l'église de Lallaing était comble. Roselyne N. était en effet unanimement appréciée pour sa gentillesse et son dévouement : elle s'occupait, entre autres, de sa mère âgée.
Droit D'Vélo a envoyé une lettre à Monsieur Frémiot, Procureur de la République au Tribunal de Grande Instance de Douai faisant part de sa réaction face à la relaxe du conducteur (même pas de suspension de permis de conduire) prononcée le 4 mars 2003.
Droit D'Vélo a également envoyé une lettre à Madame PEZIN, mère de Sin le Noble pour évoquer ce tragique accident et aussi les difficultés et même le danger de circuler dans cette ville à vélo ou à pied : Sin a en effet l'un des taux d'accidents le plus élevé du Douaisis. L'association attend toujours la réponse !

En hommage à la victime et à sa famille, Droit D'Vélo a organisé une manifestation le samedi 3 mai 2003, partie de la porte de Valenciennes et à destination de la rue du Bois des Retz. Celle-ci a réuni une quarantaine de personnes : membres de l'association côte à côte avec des adhérents des Randonneurs de Lallaing, riverains de la rue et une grande partie de la famille de la victime.

Lors de cette manifestation, une silhouette noire de cycliste a été érigée dans la rue, en hommage à la disparue. Le risque d'une vitesse excessive, première cause d'accident avant l'alcool, a été également dénoncé : pannonceaux portés par les manifestants, inscription sur la chaussée, distribution de tracts.

Droit D'Vélo souhaite, au travers de cette manifestation, que les modes de déplacement doux soient mieux pris en compte, dans le cadre du Plan de Déplacement Urbain, par les élus et les techniciens de la voirie. Les piétons et les cyclistes paient en effet un lourd tribut à l'insécurité routière, d'autant plus intolérable qu'ils sont en général des victimes innocentes et fragiles (personnes âgées, enfants, personnes de milieu modeste).