Journal d'un cycliste douaisien retour à la page d'accueil

GENT

page en construction
Repères mobilité clin d'oeil   Tourisme
Architecture
visites guidées location de vélos sources

Le beffroi (belfort en flamand) de Gand (1) en pierre dure de Tournai a une hauteur de 91 mètres. Celui-ci, comme 31 autres beffrois de Belgique et 23 beffrois du nord de la France, fait partie du Patrimoine Mondial de l'UNESCO.
Commencé en 1314, l'ensemble fut d'abord surmonté en 1338 d'un campanile en bois. En 1853, ce campanile maintes fois remanié fut remplacé par un campanile en fonte, lui-même remplacé par un campanile en pierre conçu par Valentin Vaerwijk et inauguré en 1913. Depuis 1377, la partie supérieure est couronnée par un dragon en cuivre doré. Ce dragon d'une longueur de 3,55 mètres et d'une envergure de 1,50 m, a un poids d'environ 400 kg. Ce dragon dont le dernier date de 1980, fait office de "protecteur de Gand et de ses libertés". Le carillon possède 53 cloches.


Beffroi de Gand

Repères

Gand (en français) compte 243 000 habitants au 01/01/2010 (1), ce qui en fait la deuxième ville de Belgique après Anvers (Antwerpen en flamand) et avant Charleroi.
Sa population est répartie sur 156 km², soit une densité de 1506 habitants par km² équivalente à celle de LMCU (Lille Métropole Communauté Urbaine : 1785 hab./km²).
Gand se trouve à la confluence de la lys (leie en néerlandais) et de l'escaut (shelde en néerlandais).

Politique de mobilité

Plan de mobilité

Un premier plan de mobilité,équivalent du PDU français, a été adopté en 1997

Aire piétonne

La ville de Gand possède, avec 35 ha (0,35 km²) d'aire piétonne dans l'hypercentre ville, l'une des aires piétonnes les plus étendues de Belgique. Cette aire piétonne est, bien entendu, autorisée aux cyclistes.


aire piétonne de Gand, © photo Pierre KOKOSZYNSKI

Modération de la vitesse

Plus de 1400 rues de Gand sont en zone 30. Cependant, ne sombrons pas dans la naïveté : selon un article du nieuwsblad publié le 28 janvier 2011, plus de la moitié des automobilistes dépassent la vitesse de 30 km/h.

Journée sans voiture

Alors que la France s'est convertie à la semaine de la mobilité, une semaine fourre-tout tellement vidée de son sens que celle-ci ne fait plus parler d'elle dans les media, de nombreuses villes belges, dont Gand, ont maintenu la "journée sans voiture".

Transports en commun

Le tramway de Gand qui a vu le jour en 1875 a une longueur totale d'environ 30 km. Bien que la ville de Gand ait la même population que celle du périmètre du SMTD (Syndicat Mixte des Transports du Douaisis), on est loin des 12 km de longueur du BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) qui circule dans le Douaisis !

Politique cyclable

Budget vélo

La ville de Gand continue à investir dans la politique cyclable : Le budget vélo de la ville s'élèverait à 3 millions d'euros dans les cinq prochaines années (2011-2015), soit un budget modeste d'à peine 2,5 €/an/habitant. A ce budget

Voies cyclables

Gand compte 382 km de voies cyclables (4), soit presque 2450 mètres/km2, soit presque autant qu'à Friburg (2800 mètres/km²), l'une des villes cyclables allemandes. Parmi ces ces 382 km, on trouve à peine 13 km de pistes cyclables bidirectionnelles, soit 3,4% de la longueur totale des voies cyclables. Les pistes cyclables bidirectionnelles constituent effectivement, selon moi, le choix le plus mauvais en centre ville.
Même si le titre de Venise du nord est réservé à la ville de Bruges, Gand n'en demeure pas moins sillonné par de nombreuses rivières et canaux. Ces voies fluviales sont toutes munies de chemins de halage recouverts d'enrobé et non, comme trop souvent en France, de sable stabilisé. Ces chemins de halage autorisés aux cyclistes constituent des voies d'accès idéales au centre ville.

passerelle modes doux enjambant l'Escaut à hauteur du Keiserpark

Stationnement sauvage : un problème universel ?

Gand, Zuidparklaan, photos prises le 29 juillet 2009

Dans l'avenue du parc sud (Zuidparklaan) à Gand, les 3 voies de circulation ont été réduites à deux voies au profit d'une contre-allée qui pourrait servir de voie cyclable idéale ..... si ce n'est le stationnement sauvage comme l'attestent les deux photos ci-dessus. On notera cependant la présence d'un espace tampon tant à droite qu'à gauche vis-à vis du stationnement voiture (ouverture des portières) et de la circulation automobile.

Double-sens cyclables

Les double-sens cyclables s'appellent en wallonie les sens uniques limités. Pour ce type d'aménagement, la Belgique a une longueur d'avance et la Flandre deux longueurs d'avance. Ainsi, les SUL devaient être la règle (et non l'exception) dès le 01/07/2004 en Belgique dans toutes les rues d'au moins 3 mètres de large (hors stationnement) où la vitesse était limitée à 50 km/h. La Flandre qui a la culture cyclable des Pays-Bas, avait anticipé cette règle. On notera qu'en France, seules les rues en zone 30 doivent être munies d'un double-sens cyclable.

Stationnement vélo

Gand compte en 2010 plus de 9500 places de stationnement vélo (3) soit presque 4 places de stationnement vélo pour 100 habitants dont plus de la moitié sont situées à proximité des poles multimodaux que sont les gares ferroviaires : Gare Saint Pierre (Sint Pieters Station) au sud-ouest et gare du port de Damme (Dampoort station) à l'est. Le record français (4) de la ville d'Annecy (2,6 places/100 habitants) est ainsi pulvérisé. Le modèle dominant d'arceau vélo est le modèle Gent de Verhofste, un module pouvant accueillir plusieurs vélos, conçu en concertation avec l'association de cyclistes gantoise, le fietsersbond
.

photos ci-contre et ci-dessous prises devant la médiathèque de Gand le samedi 30 juin 2008 vers 13 h.
On y dénombrait une soixantaine de vélos, et malgré le nombre de places de stationnement, une saturation presque totale.

 

Un stationnement vélo original dans le zwijnaardsesteenweg.
Le vélo du milieu est un vélo de location étudiant (studentenmobiliteit). Au premier plan, on remarque une bande cyclable "à la française" : peinture au sol et donc glissante en cas de pluie fréquente sous ces latitudes, largeur insuffisante. Le seul intérêt de cette bande cyclable doit résider dans l'effet psychologique sur les automobilistes : l'apparent rétrécissement de voirie liée à la peinture les inciterait à réduire leur vitesse.


Pole multimodal de la gare Saint Pierre

La gare ferrroviaire Saint Pierre est la deuxième plus grande gare de Flandre après Anvers avec plus de 44 500 passagers/jour en semaine et plus de 15 000 passagers par jour le week-end (4). La deuxième gare ferroviaire de Gand est la gare du Port de Damme. Celle-ci accueille en 2009 plus de 5 300 passagers/jour en semaine et en moyenne 2000/jour le week-end.


pole multimodal de la gare Saint Pierre, photo prise le 22 mai 2011

 

Fin 2010, on trouve 5438 places de stationnement vélo autour de la gare Saint Pierre (Sint Pieters Station en flamand) dont 612 places en stationnement sécurisé au point vélo de Max Mobiel (2), soit 2,24 places de stationnement vélo pour 100 habitants ou, plus concrètement, plus de 12 places de stationnnement vélo pour 100 usagers du transport ferroviaire. A titre indicatif, cette densité de stationnement vélo autour de la gare Saint Pierre est supérieure à celle de l'ensemble de la ville de Lille (1,8 places de stationnement vélo pour 100 habitants). A l'horizon 2016, 10 000 places de stationnement vélo "semi-sécurisées" (4,1 places de stationnement vélo/100 habitants ; presque 22,5 places de stationnement vélo pour 100 usagers du transport ferroviaire) devraient être créées sous la gare Saint Pierre.

Place Marie Henriette (Maria Hendryka Plein) (3) munie de 340 places de stationnement vélo,
l'un des 20 lieux de stationnement vélo autour de la gare Saint Pierre
vue partielle des 1720 places de stationnement vélo gratuit sur l'allée Saint Denis (Sint Denis laan)
autre vue partielle des 1720 places de stationnement vélo gratuit sur l'allée Saint Denis

Vélopole

Location de vélos

photo d'un stationnement vélo sur la zuidparklaan

Un article de La Voix du Nord (4) nous apprend que la ville de Gand met à disposition des 32000 étudiants de la ville (5) 5000 vélos jaunes (voir photo ci-dessus) par l'intermédiaire de la filiale gantoise de Studentenmobiliteit. Selon la sophistication de ces vélos (avec ou sans vitesse, confort plus ou moins grand), ceux-ci sont loués aux étudiants de 30 à 40 € pour 10 mois (durée d'une année universitaire) ou de 35 à 45 € pour un an.
Même si la population visée est ciblée, cela revient à 2,1 vélos de location pour 100 habitants.
Ce score est meilleur que le Vélib' qui fait couler tant d'encre en France : fin 2007, les Parisiens auront à leur disposition 1 vélo de location/100 habitants.
Et encore Paris est particulièrement gâtée. Lyon et Villeurbanne possèderont 4000 vélo'v fin 2007, soit moins que les 4000 vélos jaunes de la ville de Gand, mais pour une population presque trois fois plus nombreuse (plus de 600 000 habitants pour les deux villes) : on a donc un ratio ridicule d'à peine 0,7 vélo de location pour 100 habitants, soit trois fois plus faible qu'à Gand.
Marseille prouve que le ridicule n'a jamais tué personne puisqu'elle devrait avoir 1000 vélos en libre service pour 820 000 habitants, soit 0,12 vélo de location/100 habitants, soit 10 fois moins qu'à Gand. Marseille a bien évidemment fait appel à l'incontournable (?) JC Decaux.

Jalonnement vélo

Un jalonnement spécifique aux vélos existe en partie sur Gand.

Cyclotourisme

vélos municipaux

Comme toute ville cyclable qui se respecte, Gand met à la disposition de ses employés des vélos municipaux.

Promotion de la bicyclette

Part modale du vélo

La part modale du vélo y serait de 18% (2) taux qu'approchent la plupart des villes flamandes. Elle se situe un peu en dessous de celle de Bruges (autour de 20%) mais bien au dessus de la moyenne belge (autour de 8%).
La frontière linguistique et économique entre la Flandre et la Wallonie semble également exister au niveau de la mobilité. La Wallonie a en effet une pratique du vélo similaire à celle de la France.

Clin d'oeil

Ouvrez l'oeil, certains panneaux routiers ont bénéficié d'un détournement par un artiste anonyme.

Tourisme

Incontournables

Beffroi de Gand

Le beffroi abrite l'office du Tourisme de Gand.


Beffroi, détail d'un chapiteau, © photo P.K.

 

Maison du peuple excentrée sur le côté ouest du Vrijdagsmarkt érigée en 1902 par l'architecte Ferdinand Dierkens (1856-1936).

Cathédrale Saint Bavon

Visites guidées en français

Association des guides de Gand

L'association des guides de Gand, le Gidsenbond assure des visites guidées en plusieurs langues (néerlandais/français, néerlandais/anglais ou néerlandais/allemand selon la constitution du groupe) pour les individuels. Trois visites guidées sont proposées :

Mais le Gidsenbond peut aussi assurer pour un groupe une visite guidée personnalisée en français. Pour en savoir plus ou les contacter, allez visiter leur site, http://www.gidsenbond-gent.be/website/frans/

Gandante

L'ASBL (Association sans but lucratif) Gandante assure aussi des visites touristiques et culturelles (y compris à vélo) mais à destination des groupes.
Plus d'informations sur leur site : http://www.gandante.be/fr/index.html

Architecture

Art Déco

A deux pas de la gare, dans l'Avenue de la Princesse Clementine (Prinses Clemenstina laan), on peut voir quelques très belles réalisations de maisons art déco dont trois aux moins sont classées monuments historiques.


Villa Clémentine, n°53 de l'allée de la Princesse Clémentine © photo Pierre KOKOSZYNSKI

Pour les amoureux de l'art déco, d'autres photos de cette rue sont visibles sur
https://picasaweb.google.com/100737132442412957508/GentPrincessClementinaLaanGandAlleeDeLaPrincesseClementine

Location de vélos

Si l'on se réfère à la page du site officiel de la ville de Gand consacrée à la location de vélos (fietsverhuur en néerlandais) que nous avons consultée en août 2008, on a ici peu de loueurs de vélos à but touristique, la quasi-totalité étant fermés le dimanche contrairement à la ville de Bruges.
Citons cependant (nous n'avons pas été visiter ces loueurs) :

Sources

Pour aller plus loin

On pourra lire l'article présent sur le site de Provelo relatant la politique de lutte contre le vol de vélos à Gand.