DOUAI

Accidents de la circulation avec un piéton ou un cycliste

Pour avoir un aperçu étendu à l'ensemble du Douaisis de ce type d'accident, vous pouvez consulter la page Accidentologie de ce site.

2003 2004 2005 2007 2008 2009

2010

2009

  • Un cycliste grièvement blessé au carrefour
    du Boulevard de la République avec la rue Deforest

    Une collision a fait un blessé grave, mercredi 1° juillet 2009.
    L'accident s'est produit vers 20h45. Un Douaisien de 22 ans, au guidon de son vélo, descendait la rue Deforest quand il est entré en collision avec une renault Clio au carrefour avec le Boulevard de la République. Le cycliste a été projeté à plusieurs mètres du point d'impact. (Le cycliste a été) grièvement blessé à la tête. [...]. Son état de santé est préoccupant. Une enquête de police est en cours.


    Afficher douai-ruedeforest sur une carte plus grande
    J.C. in La Voix du Nord du 3 juillet 2009
haut de page

2008

  • Douai, rue de Cambrai : un piéton renversé samedi 29 novembre 2008

    Samedi, peu avant 20h, les secours sont intervenus dans la rue de Cambrai. Au volant de sa voiture, un homme originaire d'Estrées, percute une personne qui s'était engagée sur un passage piéton. Le jeune homme d'une vingtaine d'années a été transporté au centre hospitalier de Douai.

    L'Observateur du Douaisis du 4 décembre 2008
haut de page

2007

  • 15 mai 2007

    Un cycliste de 22 ans décède happé par un poids lourd

    Un tragique accident de la circulation a coûté la vie à un Aubygeois de 22 ans, hier matin, rue Paul-Théry à Douai. Le jeune cycliste a été percuté par un poids lourd.
    C'est une particularité de la rue Paul-Théry, à Douai : elle est très fréquentée malgré l'étroitesse de ses deux voies. La rue permet en effet l'accès au parking du centre commercial Vauban, par l'arrière du magasin Leclerc. Du giratoire de l'enseigne Leroy-Merlin s'engouffrent donc aussi les livreurs qui approvisionnent la réserve du magasin Leclerc. Mardi 15 mai 2007, peu avant 8 h 30, un 22 tonnes de la société Nexias s'apprête à entrer dans le parking pour décharger sa livraison quand des cris l'obligent à stopper son camion avant de traverser la rue. Sur le côté gauche du poids lourd sont accrochés un jeune homme et son vélo.

    Les écouteurs de la victime ont été retrouvés à plusieurs mètres de l'endroit supposé de la collision.

    Où se produit exactement la collision ? Les services de police n'ont aucune certitude. Des traces sont recensées à la sortie du giratoire, sur le passage piéton, et les écouteurs du baladeur que portait le cycliste sur les oreilles sont retrouvés au bord du trottoir, à mi-chemin entre le passage piéton et l'entrée du parking de Leclerc, distants d'une trentaine de mètres. Il se pourrait que le jeune homme ait été percuté à la sortie du giratoire mais rien n'indique s'il était ou non sur son vélo au moment de l'accident.

    Pas de témoins ?

    À l'arrivée des sapeurs-pompiers et du SMUR de Douai, le jeune cycliste est déjà en arrêt cardio-ventilatoire, coincé sous le camion, avec son vélo. Les efforts des secours restent vains : Ahmed Ben Brahim, originaire d'Auby et âgé de 22 ans, décède des suites de l'accident.
    Les circonstances dans lesquelles s'est produite la collision sont encore très floues. Le problème, c'est que les enquêteurs ne disposent d'aucun témoignage direct de l'accident. Ce dont on est sûr c'est que le poids lourd roulait à faible vitesse. Son chauffeur, âgé de 47 ans et originaire de Billy-Montigny, avait commencé sa tournée à 5 h 30 et le chronotachygraphe (disque ou mouchard) de son véhicule n'aurait décelé aucune anomalie. Tous les prélèvements effectués se sont par ailleurs révélés négatifs : ni alcool ni stupéfiants n'ont été décelés. Interpellé et placé en garde à vue immédiatement après les faits, le chauffeur-livreur a été entendu puis laissé libre. Ahmed Ben Brahim avait fêté ses 22 ans il y a une semaine. Hier matin, il se rendait à l'ANPE quand sa route s'est arrêtée. La brigade accidents de l'hôtel de police de Douai lance un appel à témoins.
    Contact : © 03 27 92 38 70 (69).

    JULIEN CARPENTIER in LA VOIX DU NORD du 16 mai 2007
  • 4 juillet 2007

    Un cycliste renversé par un camion rue de Sin-le-Noble

  • L'accident a eu lieu juste devant l'entrée du cimetière de Douai.
    n accident de la circulation est survenu le lundi 4 juillet 2007 peu avant 17 h, rue de Sin-le-Noble à Douai, à hauteur du cimetière principal. Un camion a percuté un cycliste en tournant sur la droite pour rejoindre le chantier du tram et faire signer des documents par le responsable des travaux. Les circonstances de l'accident restent encore floues. Le camion, qui roulait en direction de Dechy, a-t-il tourné sans apercevoir le vélo dans son rétroviseur ou bien est-ce le deux-roues qui est en cause ? A cette heure de la journée, la circulation est dense sur cet axe et les ralentissements nombreux. Il se peut que le cycliste ait alors entrepris de doubler le camion par la droite. Le conducteur, originaire de Sin-le-Noble, a été entendu par la police pour tenter de faire la lumière sur cet accident. Le cycliste, âgé de 17 ans et originaire de Lallaing, souffre d'une fracture de la malléole.

    Thierry Saint-Maxin in L'Observateur du Douaisis du 05/07/07
haut de page

2005

  • samedi 24 avril 2005

    Histoire de maman-taxi
    Douai : La voiture grille le feu et percute le bus

    Alors qu'elle venait de conduire sa fille à la piscine, une automobiliste, roulant, (samedi 24 avril 2005) vers 12h40, à bord d'une Clio sur le Boulevard Pasteur de Douai, ne s'est pas aperçue que le feu tricolore était passé au rouge. Elle a freiné en catastrophe sur une route légèrement glissante et n'a pu éviter un bus se dirigeant vers le quai Devigne. Plus de peur que de mal cependant, l'automobiliste s'en est sortie avec une légère douleur aux cervicales et le bus n'avait pas d'occupants à son bord. Le chauffeur est indemne.

    Frédéric Aubert in L'Observateur du Douaisis du jeudi 28 avril 2005
  • mercredi 19 octobre 2005

    Collision rue de Cuincy à Douai
    Une cycliste grièvement blessée

    Mercredi 19 octobre 2005, vers 12h30, une collision entre une Renault Supercinq et une cycliste s'est produite à l'angle des rues Delegorge et de Cuincy, au faubourg d'Esquerchin à Douai. La voiture conduite par une corbehemoise, venait de la rue Delegorge et tournait en direction de la rue de Cuincy quand elle a percuté une cycliste qui arrivait en sens inverse. Dans l'accident, la cycliste, une Cuincynoise de 34 ans, a été projetée contre le pare-brise de la voitureet grièvement blessée. Médicalisée par le SMUR de Douai, elle a été transportée au CHR de Lille par les sapeurs-pompiers.

    notes et commentaires de DDV

    On peut constater, à partir de la photo parue dans la Voix du Nord, que la voiture a percuté violemment la cycliste : aile gauche, phare avant gauche et pare-choc avant gauche sérieusement endommagés.
    Un accident impliquant une voiture et un enfant de 9 ans s'est déjà produit le 5 avril 2003 dans cette rue en face de l'église Sainte Thérèse, soit à deux encablures de l'accident du mercredi 19/10/05. Cet accident avait entraîné une ITT (Incapacité Temporaire Totale) de 10 jours pour l'enfant.
    Cet axe parallèle à la RN43 fait visiblement l'objet d'un trafic de transit parasite avec des vitesses excessives.
    La mairie de Cuincy a commencé à s'attaquer au problème puisqu'elle a posé 4 paires de coussins berlinois en 2005 dans la rue Jean-Jaurès qui prolonge la rue de Cuincy.
    Devra-t-on attendre qu'il y ait un mort pour que la mairie de Douai daigne enfin chercher une solution aux vitesses excessives sur cet axe ?

    LA VOIX DU NORD DU JEUDI 20 OCTOBRE 2005
  • 21 octobre 2005

    Chop'ing en voiture !
    Perte de contôle rue de Bellain : Une piétonne renversée

    Elle revient de loin cette jeune femme qui, le plus tranquillement du monde, regardait la vitrine d'une boutique de la rue de Bellain. Car, aux environs de 17h, et alors qu'elle se trouvait sur le trottoir, elle a été renversée par une voiture dont la jeune conductrice venait de perdre le contrôle. Sortant de la rue du Canteleu, l'auto a fait une embardée sur la gauche, et est même passée par dessus les plots en béton, avant de s'immobiliser.
    La passante n'a heureusement été que commotionnée.

    Note de DDV

    on peut constater sur la photo qui illustrait l'article, que la voiture est allée "visiter" la vitrine du magasin de la rue de Bellain entre le Temple du Disque et Etam.
    Le titre "Chop'ing en voiture" est de Droit d'Vélo

    LA VOIX DU NORD DU VENDREDI 21 OCTOBRE 2005
haut de page

2004

  • 17 janvier 2004

    Un septuagénaire renversé
    Fauché sur les cloux

    Le vieil homme a été fauché sur le passage clouté. Les passants étaient impressionnés par la scène. Le corps d'un vieil homme, quasiment allongé sous les roues d'un véhicule, la tête disparaissant sous la calandre. Le piéton, âgé de 71 ans, a été renversé lundi 17 janvier 2004 au soir vers 17h au croisement de la rue de Paris et de la rue de la Mairie, par un conducteur qui ne l'a vu que trop tard. Le malheureux est resté conscient, les policiers, rapidement sur place, lui conseillant de rester allongé. Légèrement blessé, il a été transporté au centre hospitalier de Dechy.

    L'Observateur du Douaisis du jeudi 20 janvier 2004
L'Observateur du Douaisis du jeudi 22 avril 2004
haut de page

2003

  • samedi 22 février 2003

    Hier après-midi face à la place du Barlet
    Collision entre une voiture et un cycliste

    Il était 13 h 30 hier (ndlr : Samedi 22 Février 2003) lorsqu'un cycliste et une automobile circulant dans le rond-point face à la place du Barlet se sont percutés.
    Sur les lieux de l'accident, les pompiers de-Douai et le SMUR ont apporté les premiers soins au cycliste, un homme d'une vingtaine d'années, très gravement blessé.

    Malgré l'intervention des secours, l'état préoccupant de la victime a nécessité un transfert vers Lille environ une heure et demie après. C'est par hélicoptère que l'homme a été transporté, dans le coma, vers le CHR. On ignore pour l'instant les circonstances exactes dans lesquelles s'est produit l'accident.

    La Voix du Nord du 23/02/2003
  • 28 mars 2003

    Hier, vendredi 28 mars 2003, vers 17 h, avenue des Potiers,
    à Douai deux personnes renversées

    Les badauds affluent sur le trottoir. Certains sont remontés contre la dangerosité de la circulation routière. « C'est très dangereux, ici ! Avec le passage qu'il y a... », lâche un passant.
    Nous sommes vendredi, il est 17 heures, les scolaires ont fini les cours et les parents, dans les voitures, occupent le bitume.
    Avenue des Potiers, face à la maison des associations, une personne, accompagnée d'un enfant, traverse la chaussée, au moment où une Renault Clio, à la sortie du rond-point, s'engage sur la voie. Le choc.
    Les deux piétons, très légèrement blessés, ont été transportés au centre hospitalier de Douai.

    La Voix du Nord du samedi 29 Mars 2003
  • 4 septembre 2003

    Un cycliste renversé boulevard Lahure

    Une voiture a percuté jeudi soir (4 septembre 2003), vers 19h20, un cycliste, boulevard Lahure, à Douai. Souffrant d'une entorse à la cheville et d'ecchymoses, l'homme a été hospitalisé au centre hospitalier de Douai.

    Le point de vue de l'association Droit D'Vélo

    Cet accident aurait pu être évité si la Municipalité avait poursuivi l'aménagement de ce boulevard ébauché en 2002.
    Le boulevard Lahure est en effet un accès au centre ville et à la zone commerciale du boulevard Bréguet pour le quartier populaire de Dorignies. La dangerosité de ce boulevard est reconnue puisqu'en 2002, la Municipalité de Douai y avait testé la pose d'écluses (rétrécissement de la chaussée à l'aide de plots en plastique blanc) pour finalement y renoncer cinq mois plus tard en septembre 2002, suite aux protestations de quelques riverains. A l'époque, nous avions envoyé une lettre de protestation à la Voix du Nord (voir l'article Aménagements de Douai dans la lettre de Droit D'Vélo de septembre 2002), lettre jamais publiée par ce quotidien.

    Il faut également préciser que ce type d'aménagement, pour être efficace, ne supporte ni l'improvisation, ni les demi-mesures. A titre d'illustration, vous pouvez voir sur la photo ci-contre la réalisation d'une écluse exemplaire à Menen (Flandres belges), dans la rue longeant la Lys. L'écluse a une longueur suffisamment importante et est munie d'un dos d'âne tant à son entrée qu'à sa sortie pour contrer les automobilistes indélicats qui voudraient forcer le passage à une voiture arrivant en sens inverse. Cette écluse est de plus dotée d'un "by-pass" pour les cyclistes protégé des automobilistes par une bordure plantée d'arbustes. Les cyclistes se réinsèrent enfin progressivement dans la circulation grâce à une bande cyclable qui se prolonge momentanément, le bord extérieur de celle-ci étant dans le prolongement de la bordure arborée. On pourra noter également l'absence remarquable de passages piétons qui ne pose en fait aucun problème car la vitesse sur cette portion a été cassée drastiquement.
    Le 20 août 2003, nous avons également écrit au maire de Douai pour lui demander de signer une superposition de gestion avec VNF (voies navigables de France) pour les chemins de halage de la Scarpe Inférieure et ceux de la dérivation de la Scarpe (ce dernier est parallèle au Boulevard Lahure entre le Pont Bleu et le Pont d'Ocre. Ceux-ci pourraient en effet constituer des axes de pénétration réservés aux modes doux pour accéder au centre ville de Douai.
    Ces nouveaux parcours ne doivent cependant pas exclure un aménagement du Boulevard Lahure. Il ne s'agit pas en effet de ghettoïser les cyclistes qui ont droit à des parcours sécurisés, continus et sans détours inutiles. Citons à titre d'exemple, le tronçon est du boulevard périphérique de Bruges : bien que le chemin de halage qui longe le canal de Bruges à Ostende, côté centre ville, ait bénéficié d'un traitement paysager et soit accessible aux cyclistes, le périphérique qui longe le canal à l'extérieur est quand même doté de deux bandes cyclables.


    Ecluse à Menen (Belgique)
    La Voix du Nord du samedi 6 septembre 2003
  • mercredi 10 septembre 2003

    A douai, place l'Hérillier, hier, un cycliste renversé

    Il était 17h20 ce mercredi 10 septembre 2003, lorsqu'un accident de la circulation impliquant un cycliste et une automobile Golf s'est déroulé sur le rond-point de la Place l'Hérillier, à Douai.
    Peu de gravité, fort heureusement, dans cette collision. Le cycliste très légèrement blessé, a été transporté par les sapeurs-pompiers au centre hospitalier de Douai, afin d'y passer des examens de contrôle. La police douaisienne était présente sur les lieux.

    La Voix du Nord du jeudi 11 septembre 2003
  • 5 novembre 2003

    Un petit vélo dans la tête

    Le 5 novembre 2003, Pierre C. circule « tranquillement » à vélo dans les rues de Douai. Le « hic », c'est que celui-ci roule en sens interdit. Et manque de chance : les policiers ne sont pas en état de se laisser apprivoiser. Alors le cycliste mécontent traite les policiers de « petits cons de fonctionnaires ». Forcément, l'invective ne plaît pas aux intéressés. Aussi, les policiers conduisent l'excité directement au commissariat. Mais ce dernier tente de prendre la belle... Le procureur réclame trois mois de prison avec sursis. Le tribunal a condamné Pierre C. à quatre mois de prison avec sursis.

  • mercredi 17 décembre 2003

    Accident rue de Cambrai : Une piétonne renversée par un automobiliste

    Mercredi 17 décembre 2003, vers 17 heures, au début de la rue de Cambrai à Douai, un véhicule Twingo de couleur noire a percuté une piétonne qui tentait, semble-t-il, de traverser la chaussée en courant. Il faisait presque nuit et la circulation était particulièrement dense à cette heure-là. Le conducteur de la Twingo venait de la rue de Férin, pour rejoindre le centre-ville de Douai. La dame a violemment heurté le capot de la Twingo. Les sapeurs-pompiers ont rapidement dépêché un VSAB. La victime souffre de blessures importantes à la tête et de contusions diverses.

    Complément d'information de Droit D'Vélo : la piétonne a en fait décédé de ses blessures. On peut regretter que le traitement de cet accident mortel soit plus que superficiel.

    L'Observateur du Douaisis du jeudi 18 décembre 2003
haut de page